Réseau Voltaire

La police turque ferme deux chaînes de télévision

+

La police turque a donné l’assaut de deux chaînes de télévision, Bugün TV et Kanaltürk, le 28 octobre 2015.

Le 27 octobre, la société Koza-Ipek, maison-mère de la holding des deux chaînes de télévision, avait été placée sous administration judiciaire car suspectée d’agir pour le compte de l’imam Fethullah Gülen, lui même condamné à de lourdes peines de prison, les 2 et 19 octobre, pour avoir « organisé et de diriger une organisation terroriste ainsi que d’avoir obtenu des secrets d’État afin de les utiliser à des fins d’espionnage politique » (sic) [1].

Dans les nuits des 7 et 8 septembre, les quotidiens Hürriyet et Sabah, ainsi que la télévision ATV, avaient été attaqués par des nervis du parti du président Recep Tayyip Erdoğan, au cri d’« Allah Akbar ! » lors d’une nuit de cristal consacrée à la destruction des bâtiments des organisations kurdes du pays [2].

Des élections législatives se tiendront le 1er novembre alors que les médias d’opposition ont été muselés ou fermés par le gouvernement.

[1] « La Justice turque demande l’extradition de Fethullah Gülen] », Réseau Voltaire, 19 octobre 2015.

[2] « "Nuits de cristal" en Turquie », Réseau Voltaire, 9 septembre 2015.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.