Selon un nouveau rapport du US Governement Accountablity Office (GAO), aucune responsabilité n’est clairement déterminée en cas de cyber attaque contre les États-Unis.

La difficulté principale vient du fait de reconnaître une autorité unique pour l’armée et les services civils. La seconde, pour coordonner les différentes unités militaires impliquées.

Lors de l’exercise Cyber Guard 15, il avait été impossible de faire travailler ensemble le Northern Command (chargé de la protection militaire du territoire national), la Garde nationale (dépendant des gouverneurs), et le département de sécurité de la Patrie.

Documents joints