JPEG - 47.6 ko

Les ministres des Affaires étrangères des États membres du Traité de sécurité collective (Arménie, Bélarus, Kazakhstan, Kirghizie, Fédération de Russie, Tadjikistan) réaffirment leur soutien à la souveraineté, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne, à l’élimination rapide de la menace terroriste et à la fin du conflit armé par tous les moyens politiques et diplomatiques à travers un dialogue large sans conditions préalables ni intervention extérieure.

Les Parties notent les efforts des coprésidents du Groupe de soutien international à la Syrie (GSIS) pour assurer et renforcer la cessation des hostilités, et pour promouvoir le règlement pacifique de la crise syrienne. Elles appellent à un front uni pour lutter contre le terrorisme international et l’extrémisme dans le pays avec un rôle clé du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les États membres de l’OTSC réaffirment leur soutien à la consolidation des efforts de la communauté internationale, y compris ceux qui visent à créer les conditions nécessaires et fiables en bloquant les canaux de financement du terrorisme.

Les ministres des Affaires étrangères ont souligné l’efficacité des négociations entre les autorités de la République arabe syrienne et un large spectre de l’opposition syrienne à Genève, sous les auspices de l’Onu, dans l’intérêt des Syriens qui déterminent l’avenir de leur pays.

Les États membres de l’OTSC ont exprimé leur profonde préoccupation face à l’évolution de la situation humanitaire en Syrie. Ils soulignent la nécessité d’un accès humanitaire durable aux populations touchées, conformément au droit international humanitaire et celle de la fin des sanctions unilatérales qui portent atteinte à l’économie du pays.