JPEG - 29.1 ko

D’ordre de mon gouvernement et comme suite à nos précédentes lettres concernant le soutien qu’apporte le régime jordanien à des groupes terroristes armés actifs sur le territoire syrien, qui y commettent des actes terroristes barbares, je souhaite vous faire part des informations suivantes relatives au fait que le régime jordanien facilite l’entrée en Syrie de camions transportant des armes destinées aux groupes terroristes armés.

• Le 16 août 2016 à 10 h 45, des groupes terroristes armés ont fait entrer en Syrie huit véhicules provenant de Jordanie par le point de passage d’Abou Charchouh, ont pris la direction du secteur de Souhat Abou Charchouh, dans le nord.

• Le 16 août 2016 à 20 h 40, des groupes terroristes armés ont fait entrer en Syrie quatre véhicules provenant de Jordanie par le point de passage d’Abou Charchouh, en direction de Bir el-Rassihi, dans le désert de Soueïda.

• Le 21 août 2016 à 20 h 30, des groupes terroristes armés ont fait entrer en Syrie trois véhicules provenant de Jordanie par le point de passage d’Abou Charchouh, en direction de Bir el-Rassihi, dans le désert de Soueïda.

• Le 27 août 2016 à 20 h 15, des groupes terroristes armés ont fait entrer en Syrie 10 véhicules provenant de Jordanie par le point de passage d’Abou Charchouh, en direction de Bir el-Rassihi, dans le désert de Soueïda.

• Le 8 septembre 2016 à 13 h 30, des groupes terroristes armés ont fait entrer en Syrie trois véhicules provenant de Jordanie par le point de passage d’Abou Charchouh, en direction de Bir el-Rassihi, dans le désert de Soueïda, puis vers le secteur de Bir el-Naamé.

• Le 24 septembre 2016 à 19 h 45, des groupes terroristes armés ont fait entrer en Syrie huit véhicules provenant de Jordanie par le point de passage d’Abou Charchouh, en direction de Roueïched.

Le Gouvernement syrien réaffirme que la conduite du régime jordanien et son appui direct aux organisations et groupes terroristes se trouvant en Syrie constituent une violation flagrante des principes de droit international, des dispositions de la Charte des Nations Unies et des résolutions du Conseil de sécurité relatives à la lutte contre le terrorisme, notamment les résolutions 1267 (1999), 1373 (2001), 2170 (2014), 2178 (2014), 2199 (2015) et 2253 (2015), aux termes desquelles les États Membres de l’ONU doivent s’abstenir d’apporter quelque forme d’appui que ce soit aux groupes terroristes et à leurs membres.

Le Gouvernement syrien demande une nouvelle fois au Conseil de sécurité de s’acquitter de ses responsabilités et d’amener le régime jordanien à mettre un terme à ses pratiques qui menacent la sécurité et la stabilité de la région et du monde entier.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : S/2016/823