Réseau Voltaire

La Coalition reconnaît avoir frappé une cérémonie de deuil à Sana

+

La Coalition arabe (dont le quartier général est commandé par des officiers israéliens) a reconnu avoir frappé la cérémonie des obsèques du ministre de l’Intérieur des « rebelles » yéménites, faisant plus de 150 morts.

Dans un premier temps, l’Arabie saoudite avait démenti toute responsabilité de la Coalition et affirmé qu’aucune opération n’avait été menée à Sana ce jour-là. Dans un second temps, l’Arabie a reconnu le bombardement tout en précisant qu’il avait été organisé sans l’en informer.

On ne sait trop ce qui est pire pour le prince Mohamed Ben Salmane, prince héritier d’Arabie saoudite et véritable commandant-en-chef de cette guerre : avoir été trahi par le ministre de l’Intérieur, le général Jalal al-Rouichène, qui avait été nommé par le président Abd Rabbo Mansour Hadi avec son accord et l’a trahi pour rejoindre les Houthis ; avoir frappé une cérémonie de deuil et tué des civils ; ou prétendre ne pas contrôler sa Coalition ?

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.