JPEG - 21 ko

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (11 novembre 2016)

Réconciliation des parties belligérantes

Au cours des dernières 24 heures, des accords de réconciliation ont été signés avec les représentants de six zones d’habitation des provinces de Hama (4) et Lattaquié (2).

Le nombre de zones d’habitation qui ont rejoint le processus de réconciliation est passé à 924.

Les négociations engagées avec les commandants de groupes armés illégaux à Mouaddamiyé el-Chih (province de Damas) en vue de leur adhésion au cessez-le-feu se sont poursuivies, de même que celles menées avec des groupes d’opposition armés dans les provinces de Homs, de Hama, d’Alep et de Qouneïtra.

Le nombre de groupes qui ont annoncé qu’ils s’engageaient à accepter et respecter les dispositions du cessez-le-feu s’est maintenu à 69.

Respect de l’accord de cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, 47 bombardements perpétrés par des groupes armés illégaux ont été signalés dans les provinces de Damas (21), d’Alep (22), de Qouneïtra (2), de Lattaquié (1) et de Hama (1).

Des groupes armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités ont fait usage de lance-roquettes multiples, de mortiers, de canons antiaériens et d’armes de petit calibre pour attaquer : la localité d’Azizi et les quartiers de Machariqa et Salaheddin à Alep (province d’Alep) ; les localités de Jobar, Harasta et Douma, la zone du point d’altitude 612 et le quartier de Mohajrine à Damas (province de Damas) ; et la localité de ‪‪Qardaha ‬‬ (province de Lattaquié).‬‬‬‬

Dans la province d’Alep, des unités armées de groupes terroristes ont attaqué, à l’aide de lance-roquettes multiples, de pièces d’artillerie, de mortiers et d’armes de petit calibre, les localités de Bakertayé et Chourfa, et, à Alep, les quartiers de Miniane, d’Ariyan, de Cheik Maqsoud, de Leïramoun, des 3000, des 1070 et de Sleïman el-Halabi, le centre d’affaires du Castello, l’école Hikmah, l’Académie militaire El-Assad et la zone adjacente à l’usine de carton.

Dans la province de Damas, les localités de Jobar, de Haouch Nasri, d’Irbin, de Qaboun, de Harasta et de Douma, ainsi que le ‪camp de Wafidin, ont été bombardés.‬‬

Des terroristes ont bombardé les localités de Dourin et Harfa (province de Qouneïtra), et la localité de Souran (province de Hama).

Les forces aérospatiales russes et les forces aériennes syriennes n’ont pas exécuté de frappes contre les groupes d’opposition armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités et informé les centres russes et américains pour la réconciliation de l’endroit où ils se trouvaient.

Fourniture d’aide humanitaire à la population de la République arabe syrienne

Au cours des dernières 24 heures, ont été acheminées à la population civile, dans le cadre de deux opérations humanitaires :
- Environ 2 tonnes d’aide humanitaire à Dimas (province de Damas) ;
- Environ 1 tonne d’aide humanitaire dans le quartier d’Achrafiyé, à Alep.

Des centres d’accueil continuent de fournir des repas chauds et des articles de première nécessité aux civils qui fuient les quartiers d’Alep se trouvant sous le contrôle de groupes armés illégaux.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (12 novembre 2016)

Réconciliation des parties belligérantes

Au cours des dernières 24 heures, des accords de réconciliation ont été signés avec les représentants de cinq zones d’habitation des provinces de Hama (3) et Lattaquié (2).

Le nombre de zones d’habitation qui ont rejoint le processus de réconciliation est passé à 929.

Les négociations engagées avec les commandants de groupes armés illégaux à Mouaddamiyé el-Chih (province de Damas) en vue de leur adhésion au cessez-le-feu se sont poursuivies, de même que celles menées avec des groupes d’opposition armés dans les provinces de Homs, de Hama, d’Alep et de Qouneïtra.

Le nombre de groupes qui ont annoncé qu’ils s’engageaient à accepter et respecter les dispositions du cessez-le-feu s’est maintenu à 69.

Respect de l’accord de cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, 35 bombardements perpétrés par des groupes armés illégaux ont été signalés dans les provinces d’Alep (17), de Damas (15), de Lattaquié (1) et de Hama (1).

Des groupes armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités ont fait usage de lance-roquettes multiples de fabrication artisanale, de mortiers et d’armes de petit calibre pour attaquer : les quartiers de Boueïda et Salaheddin, à Alep ; les localités de Douma et Jobar ainsi que la zone du point d’altitude 612 (province de Damas) ; le mont Abou Ali (province de Lattaquié).

Dans la province d’Alep, des unités armées de groupes terroristes ont attaqué, à l’aide de lance-roquettes multiples de fabrication artisanale, de pièces d’artillerie, de mortiers et d’armes de petit calibre, la localité d’Ansari et, à Alep, la banlieue Assad, les quartiers de Leïramoun, de Miniane et des 1070, l’école Hikmah (deux fois), une station de l’opérateur de téléphonie mobile « Syriatel », l’Académie militaire El-Assad (quatre fois), la forteresse d’Alep, la zone adjacente à l’usine de carton et le centre d’affaires du Castello.

Dans la province de Damas, les localités de Jobar (quatre fois), d’Irbin (quatre fois), de Haouch Nasri (deux fois) et de Qaboun ont été bombardées.

Dans la province de Hama, des terroristes ont bombardé la localité de Jarjissé et la centrale thermique de Mohradé.

Dans la province de Deraa, la localité d’Osman a été bombardée.

Les forces aérospatiales russes et les forces aériennes syriennes n’ont pas exécuté de frappes aériennes contre les groupes d’opposition armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités et informé les centres russes et américains pour la réconciliation de l’endroit où ils se trouvaient.

Fourniture d’aide humanitaire à la population de la République arabe syrienne

Au cours des dernières 24 heures, près de 200 kilogrammes d’aide humanitaire ont été livrés, dans le cadre d’une opération humanitaire, à l’hôpital national de Mohradé.

Des centres d’accueil continuent de fournir des repas chauds et des articles de première nécessité aux civils qui fuient les quartiers d’Alep se trouvant sous le contrôle de groupes armés illégaux.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (13 novembre 2016)

Réconciliation des parties belligérantes

Au cours des dernières 24 heures, des accords de réconciliation ont été signés avec les représentants de quatre zones d’habitation des provinces de Lattaquié (3) et Soueïda (1).

Le nombre de zones d’habitation qui ont rejoint le processus de réconciliation est passé à 933.

Les négociations engagées avec les commandants de groupes armés illégaux à Mouaddamiyé el-Chih (province de Damas) en vue de leur adhésion au cessez-le-feu se sont poursuivies, de même que celles menées avec des groupes d’opposition armés dans les provinces de Homs, d’Alep et de Qouneïtra.

Le nombre de groupes qui ont annoncé qu’ils s’engageaient à accepter et respecter les dispositions du cessez-le-feu s’est maintenu à 69.

Respect de l’accord de cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, 42 bombardements perpétrés par des groupes armés illégaux ont été signalés dans les provinces de Damas (17), d’Alep (17), de Lattaquié (5), de Hama (2) et de Deraa (1).

Dans la province de Damas, une unité armée du groupe Jeïch el-Islam, lequel avait annoncé qu’il cessait les hostilités, a fait usage de mortiers et d’armes de petit calibre pour attaquer les localités de Jobar, Blaliyé et Mazraat Mahmoud, ainsi que l’autoroute passant à proximité de Douma et les positions occupées par les forces gouvernementales dans la zone du point d’altitude 612.

Dans la province d’Alep, une unité armée du groupe ‪‪Ahrar el-Cham‬‬ a attaqué la localité d’Azizi à l’aide de mortiers.‬‬‬‬

Dans la province de Lattaquié, une unité armée du groupe ‪‪Ahrar el-Cham‬‬ a attaqué les localités de Kinsibba et Racha à l’aide de mortiers, de canons antiaériens et de lance-roquettes multiples de fabrication artisanale, et la localité d’Aïn el-Qantara à l’aide d’un drone équipé d’un engin explosif.‬‬‬‬

Dans la province de Damas, des unités armées de groupes terroristes ont attaqué, à l’aide de lance-roquettes multiples de fabrication artisanale, de mortiers et d’armes de petit calibre, les localités d’Irbin, de Haouch Nasri et de Haouch Harabou, l’hôpital Ibn el-Walid et la ferme de Qousseïr, à proximité de Douma, ainsi qu’une centrale électrique et un terrain de sport à Jobar.

Dans la province d’Alep, des terroristes ont bombardé la localité d’Ansar et, à Alep, la banlieue Assad, les quartiers de Miniane, des 1070, de Leïramoun, de Meïdan, d’Achrafiyé et de Machariqa ainsi que l’Académie militaire el-Assad, le centre d’affaires du Castello, l’école Hikmah, la zone adjacente à l’usine de carton et une station de l’opérateur de téléphonie mobile « Syriatel ».

Des terroristes ont également bombardé les localités d’Aïn Maardes et de Souran (province de Hama), de Barza el-Tahtani (province de Lattaquié) et d’Osman (province de Deraa).

Les forces aérospatiales russes et les forces aériennes syriennes n’ont pas exécuté de frappes contre les groupes d’opposition armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités et informé les centres russes et américains pour la réconciliation de l’endroit où ils se trouvaient.

Fourniture d’aide humanitaire à la population de la République arabe syrienne

Près de quatre tonnes d’aide humanitaire – vivres et articles de première nécessité – ont été distribuées à la population civile dans le cadre de deux opérations humanitaires menées à Alep (jardin d’enfants Techrine et camp de réfugiés à Mouhafaza).

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (14 novembre 2016)

Réconciliation des parties belligérantes

Au cours des dernières 24 heures, des accords de réconciliation ont été signés avec les représentants de deux zones d’habitation des provinces de Lattaquié.

Le nombre de zones d’habitation qui ont rejoint le processus de réconciliation est passé à 935.

Les négociations engagées avec les commandants de groupes armés illégaux à Mouaddamiyé el-Chih (province de Damas) en vue de leur adhésion au cessez-le-feu se sont poursuivies, de même que celles menées avec des groupes d’opposition armés dans les provinces de Homs, d’Alep et de Qouneïtra.

Le nombre de groupes qui ont annoncé qu’ils s’engageaient à accepter et respecter les dispositions du cessez-le-feu s’est maintenu à 69.

Respect de l’accord de cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, 39 bombardements perpétrés par des groupes armés illégaux ont été signalés dans les provinces d’Alep (18), de Damas (17), de Lattaquié (2), de Hama (1) et de Deraa (1).

Des groupes armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités ont lancé 11 attaques à l’aide de lance-roquettes multiples de fabrication artisanale, de mortiers et d’armes de petit calibre.

Dans la province de Damas, des unités armées du groupe Jeïch el-Islam, lequel se réclame de l’opposition, ont bombardé les localités de Blaliyé, ‪‪Mazraat Mahmoud‬‬, Jobar (deux fois) et Bloudan, ainsi que l’autoroute passant à proximité de Douma et la zone du point d’altitude 612.‬‬‬‬

Des unités armées de l’Armée syrienne libre ont bombardé à deux reprises la forteresse de Toubal (province de Lattaquié) et les quartiers de Salaheddin et Salihin à Alep (province d’Alep).

Dans la province d’Alep, des unités armées de groupes terroristes ont fait usage de lance-roquettes multiples de fabrication artisanale, de pièces d’artillerie, de mortiers et d’armes de petit calibre pour attaquer : à Alep, les quartiers des 1070 (deux fois), de Sleïman el-Halabi, de Miniane, d’Achrafiyé et de Leïramoun, la banlieue Assad, l’école Hikmah (deux fois), l’Académie militaire el-Assad (deux fois), le centre d’affaires du Castello et la zone adjacente à l’usine de carton ; et les localités d’Ansar (deux fois) et Neïrab.

Dans la province de Damas, les zones d’habitation suivantes ont été bombardées : Irbin (trois fois), Jobar (deux fois), Haouch Nasri (deux fois), le camp de Wafidin et l’hôpital Ibn el-Walid (deux fois).

Dans la province de Deraa, des terroristes ont bombardé la localité d’Osman.

Dans la province de Hama, une attaque a été lancée contre la localité de Souran à l’aide d’un drone équipé d’un engin explosif.

Les forces aérospatiales russes et les forces aériennes syriennes n’ont pas exécuté de frappes contre les groupes d’opposition armés qui avaient annoncé qu’ils cessaient les hostilités et informé les centres russes et américains pour la réconciliation de l’endroit où ils se trouvaient.

Fourniture d’aide humanitaire à la population de la République arabe syrienne

Au cours des dernières 24 heures, ont été acheminées à la population civile, dans le cadre de deux opérations humanitaires :

Environ 700 kilogrammes d’aide humanitaire dans le quartier de la Nouvelle-Alep (mosquée Rahma), à Alep ;

Environ 200 kilogrammes d’aide humanitaire à l’hôpital national de Hama.

Les centres d’accueil continuent de fournir des repas chauds et des articles de première nécessité aux civils qui fuient les quartiers d’Alep qui sont sous le contrôle de groupes armés illégaux.

Informations complémentaires

Le 13 novembre, des terroristes ont fait usage d’une arme chimique contre les troupes gouvernementales syriennes qui étaient positionnées dans le quartier de Karm el-Jazamati, dans l’est d’Alep.

Une trentaine de soldats du 415e bataillon de la 115e division de la Garde républicaine ont été intoxiqués plus ou moins gravement au cours de cette attaque. Nombre d’entre eux ont été rapidement évacués vers un hôpital d’Alep.

D’après les soldats syriens, l’explosion d’une mine ou d’une bouteille de gaz lancée à partir d’un lance-roquettes artisanal « Feu de l’enfer » est à l’origine de cette intoxication.

L’analyse des échantillons prélevés sur place par les officiers du Centre d’étude des unités de protection radiologique, chimique et biologique des forces armées de la Fédération de Russie confirme l’usage de chlore par les terroristes.