Dans un entretien à 60 Minutes, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a demandé au président élu Donald Trump de mettre en œuvre la « solution à deux États » [1].

Jusqu’ici, M. Netanyahu combattait violemment ce projet et préconisait, au contraire, l’expansion de l’État d’Israël.

La solution à deux États avait été conçue par l’équipe d’Ariel Sharon de manière à ce qu’Israël ne soit plus responsable des Palestiniens, sur le modèle des Bantoustans expérimentés par des experts israéliens en Afrique du Sud. Cependant, elle était devenue avec le temps un objectif de la gauche occidentale qui y voyait la possibilité de mettre fin à la guerre.

Le revirement du Premier ministre intervient avant même que le président Trump ait exprimé sa position de fond sur la question israélo-arabe. Le président du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a accusé M. Netanyahu de haute trahison.

[1] « 60 Minutes », CBS, December 11, 2016.