Avant même de prêter serment comme nouveau président des États-Unis, Donald Trump a informé par courrier la totalité des ambassadeurs en poste à l’étranger —aussi bien auprès des États qu’auprès des institutions internationales— que leur fonctions prenaient fin le 21 janvier 2017.

Habituellement, seule une partie des ambassadeurs est renouvelée lors d’un changement d’administration. Une période de deux mois est généralement respectée pour la remplacer.

À ce jour, le président Trump n’a nommé que trois nouveaux ambassadeurs :
- Nations-unies : Nikki Hayley (ancienne gouverneure de Caroline du Sud)
- Chine : Terry Branstad (ancien gouverneur de l’Iowa)
- Israël : David Friedman (juriste).