L’Armée arabe syrienne (c’est-à-dire les forces gouvernementales) se rapproche de Rakka.

Simultanément, les Forces US ont été presque doublées et son passées à 900 hommes. Elles ont traversé le Nord de la Syrie de la manière la plus voyante possible et ont également annoncé se diriger vers Rakka.

La bataille de Rakka pourrait être lancée conjointement en mai.

L’Armée arabe syrienne et les Forces US semblent avoir deux objectifs en commun :
- prévenir une attaque turque contre les kurdes de Syrie ;
- assiéger Rakka et en chasser Daesh.

Les informations les plus contradictoires circulent quant à la position des kurdes de Syrie. Certains semblent vouloir poursuivre le projet de création d’un État indépendant en nettoyant ethniquement le Nord du pays, d’autres semblent à nouveau chercher la protection de la Syrie face à la Turquie.

La libération de Rakka (Syrie) pourrait suivre le même schéma que celle de Mossoul (Irak) : l’armée nationale y est actuellement appuyée par les États-Unis contre Daesh. Si tel était le cas, il s’agirait d’un renversement majeur de la stratégie US, qui jusqu’ici favorisait Daesh en Syrie contre l’Armée arabe syrienne.