Alors que les armées russes et états-uniennes se déploient au Moyen-Orient élargi, trois canaux de communication ont été ouverts :

- 1. À l’état-major interamées US, le général Kenneth F. McKenzie Jr. (photo), a été désigné pour traiter en urgence tout problème entre les deux armées dans la région.

- 2. Une ligne directe a été établie entre les responsables des opérations des deux pays en Irak et en Syrie afin de coordonner leurs efforts dans les quatre zones de déconfliction instaurées par les accords d’Astana. Ces accords ont été conclus sous les auspices de l’Iran, de la Russie et de la Turquie, mais n’ont pas été reconnus officiellement par les États-Unis. Il semble donc qu’il existe un autre accord, celui-ci secret, entre Moscou et Washington à ce propos.

- 3. Une ligne directe vient d’être installée entre le commandant du CentCom, le général Joseph Votel, et son homologue russe. Il ne s’agit pas là de traiter les problèmes tactiques, mais stratégiques.

Ce dispositif marque une révolution par rapport aux habitudes des armées états-uniennes, qui s’y étaient toujours opposées. Il est la conséquence directe de la nouvelle stratégie insufflée par Donald Trump.