JPEG - 57.8 ko

Tôt le matin du 10 février 2018, un drone iranien a été lancé à partir d’un site à l’est de Homs (Syrie) dans l’espace aérien israélien. Les Forces de défense israéliennes l’ont intercepté et ont entrepris de prendre d’autres mesures défensives contre le site de lancement. Alors qu’Israël menait ses opérations défensives, un missile sol-air syrien a abattu un avion israélien avec deux pilotes à bord. Les deux pilotes ont survécu mais l’un d’eux a été gravement blessé.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël vous a averti au sujet du comportement dangereux et déstabilisateur de l’Iran à l’égard d’Israël et de notre région. L’incident décrit dans la présente lettre vient étayer chacun de ces avertissements. Israël tient le Gouvernement syrien responsable de toute attaque touchant son territoire. Israël défendra ses citoyens et son territoire et ne tolérera aucune violation de sa souveraineté.

Je demande au Conseil de sécurité de condamner cet acte dangereux et de mettre fin aux actes de provocation de l’Iran sur-le-champ. En outre, je prie instamment le Conseil de demander au Gouvernement syrien de mettre immédiatement fin à ses comportements agressifs. Vous ne devez pas faire preuve de retenue alors que l’Iran incite à une escalade dangereuse de la violence, porte atteinte à la souveraineté d’un autre pays, viole la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité et bien d’autres et met en péril des civils innocents.

Je vous serais obligé de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Référence : ONU S/2018/111