Réseau Voltaire

Sur la convocation des ambassadeurs étrangers au Ministère russe des Affaires étrangères

| Moscou (Russie)
+
JPEG - 19.2 ko

Le Ministère russe des Affaires étrangères a convoqué vendredi 30 mars les chefs des missions diplomatiques de l’Australie, de l’Albanie, de l’Allemagne, du Danemark, de l’Irlande, de l’Espagne, de l’Italie, du Canada, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Macédoine, de la Moldavie, des Pays-Bas, de la Norvège, de la Pologne, de la Roumanie, de l’Ukraine, de la Finlande, de la France, de la Croatie, de la République tchèque, de la Suède et de l’Estonie.

Le Ministère leur a remis les notes de protestation et annoncé qu’en réponse aux exigences infondées des États mentionnés concernant l’expulsion des diplomates russes sur la base des accusations injustifiées de la Grande-Bretagne contre la Russie dans le cadre de l’affaire Skripal, la partie russe déclarait personae non gratae le nombre approprié des collaborateurs des missions diplomatiques de ces pays en Fédération de Russie.

Comme la Belgique, la Hongrie, la Géorgie et le Monténégro ont décidé au dernier moment de rejoindre les pays mentionnés, la Russie se réserve le droit de prendre des mesures de riposte envers ces États.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.