JPEG - 31.6 ko

D’ordre de mon gouvernement, j’ai l’honneur de vous écrire au sujet des lettres identiques datées du 10 février 2018 que vous a adressées le représentant du régime israélien, dans lesquelles des accusations sont proférées contre mon pays (S/2018/111). Rejetant catégoriquement et sans équivoque les informations trompeuses et les fausses allégations qui y figurent, selon lesquelles la République islamique d’Iran aurait déployé un drone dans l’espace aérien des territoires occupés de Palestine, je souhaite appeler votre attention sur ce qui suit :

Le régime israélien porte ces accusations contre la République islamique d’Iran alors qu’il est lui-même la principale source d’instabilité dans la région depuis soixante-dix ans, occupant des territoires et pratiquant une politique expansionniste et déstabilisatrice.

Les fréquentes incursions auxquelles se livre ce régime dans les pays de la région, ses violations régulières de l’espace aérien syrien et libanais et les frappes aériennes qu’il a effectuées contre plusieurs cibles en Syrie ces dernières années sont autant d’exemples frappants de ce comportement déstabilisateur. Ces frappes constituent de fait un appui aérien aux groupes terroristes et extrémistes contre lesquels la Syrie lutte sur son territoire. Nombreux sont les éléments qui tendent à prouver que le régime fournit un appui militaire, financier et logistique à ces groupes.

En mentionnant la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité dans ces lettres, le régime israélien cherche à affaiblir le Plan d’action global commun, comme il l’a déjà fait à maintes reprises. Dans sa volonté de semer le trouble, il s’est acharné dès le début à compromettre les négociations sur le programme nucléaire, et poursuit son travail de sape alors même que le Plan a été adopté par le Conseil de sécurité dans une de ses résolutions.

Le 17 février 2018, à la Conférence de Munich sur la sécurité, M. Nétanyahou a une nouvelle fois menacé d’attaquer directement l’Iran. Ce n’est que le dernier exemple en date de l’attitude menaçante et belliqueuse qui caractérise le régime depuis sa création.

La République islamique d’Iran exhorte vivement l’Organisation des Nations Unies et la communauté internationale à lutter contre la politique expansionniste et les actes destructeurs du régime israélien. Tout silence ou toute passivité face à ces agissements ne feront qu’aggraver les crises au Moyen-Orient et envenimer davantage la situation dans la région.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : Onu/2018/142