La revue Science publie une étude sur les recherches conduites par le Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency) sur les « Insectes alliés » [1]. Il apparaît que le Pentagone entend infecter des insectes avec des virus capables d’implanter des gênes dans des champs de céréales arrivés à maturité, c’est-à-dire de transformer des plantes normales en OGM. 

Selon les chercheurs de l’Institut Max Planck (Allemagne) et de l’université de Montpellier (France), cette technique pourrait également être utilisée comme arme pour détruire des cultures, sans que l’on sache comment stopper la propagation du virus.

En tout état de cause, la dispersion de virus par des insectes infectés ne peut être contrôlée. Leur dissémination transformerait aléatoirement les plantes ici ou là.

[1] “Agricultural research, or a new bioweapon system ?. Insect-delivered horizontal genetic alteration is concerning”, by R. G. Reeves, S. Voeneky, D. Caetano-Anollés, F. Beck, C. Boëte, Science, October 5, 2018.