Réseau Voltaire

Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec les États-Unis

+

Les États-Unis, qui n’ont pas admis la réélection du président du Venezuela Nicolas Maduro en mai dernier, ont au contraire reconnu le président par intérim autoproclamé, Juan Guaidó (photo). Ils ont appelé tous les États américains à faire de même, mais n’ont été suivis que par les membres du Groupe de Lima.

En conséquence, le Venezuela a rompu ses relations diplomatiques avec les États-Unis.

L’ambassade du Venezuela à Washington a été fermée et tous ses diplomates rappelés. Au contraire, les États-Unis, ne reconnaissant comme gouvernement que celui de Juan Guaidó, affirment toujours entretenir des relations diplomatiques avec le Venezuela. Ils se sont donc contentés de réduire leur personnel à Caracas et de rappeler leurs ressortissants.

Les États-Unis tentent de créer une situation qui s’apparenterait à une guerre civile de manière à justifier une intervention militaire de pays latino-américains.

L’Union européenne n’a pas encore pris position. Cependant l’Espagne, déjà impliquée dans plusieurs tentatives de coup d’État au Venezuela, et l’Allemagne appellent à reconnaître le président par intérim autoproclamé.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.