Selon le Spiegel, l’Allemagne et la France ont conclu une clause secrète en marge du Traité d’Aix-la-Chapelle [1]. Elle prévoit de ne pas s’opposer aux ventes d’armes produites en commun, sauf pour des motifs de sécurité nationale.

Depuis la chute du nazisme, l’Allemagne a conservé son idéal pacifiste et s’interdit de manière très restrictive d’exporter des armes vers des États qui pourraient en faire un mauvais usage. Cependant, a indiqué la chancelière Merkel à la Conférence sur la Sécurité de Munich 2019, ces restrictions sont trop étroites. Elles ne permettent que très peu d’exportations et par conséquent empêchent la rentabilité de la production d’armes.

Par cette clause secrète, la France pourra par exemple poursuivre ses exportations vers l’Arabie saoudite, ce que le Bundestag interdit. Les profits en seront répartis entre les deux États.

[1] “Deutsch-französisches Geheimpapier regelt Waffenexporte neu”, Der Spiegel, 15. Februar 2019.