Réseau Voltaire

Washington reprend les accusations d’Al-Qaïda contre Damas

+

Le département d’État US poursuit ses allégations selon lesquelles le gouvernement de la République arabe syrienne (dite « régime d’Assad ») réprimerait la révolte de sa population en utilisant des armes chimiques.

Dans un communiqué [1], il s’interroge sur une telle attaque qui aurait eu lieu le 19 mai 2019 à Idleb. L’accusation qu’il relaie a été formulée par Hayat Tahrir al-Cham (dénomination actuelle d’Al-Qaïda à Idleb) [photo]. Le nom même de ce groupe indique qu’il n’a pas pour objectif de renverser la République arabe syrienne, mais tous les gouvernements de la région. Il signifie en effet « Organisation de libération du Levant » (c’est-à-dire l’Anatolie turque, Israël, la Jordanie, la Mésopotamie iraquienne et la Syrie). Il est l’héritier direct du Front al-Nosra (ou plus précisément du « Front pour la victoire des Gens du Levant ») qui revendiquait plus clairement son allégeance à Al-Qaïda.

Dans le même communiqué, le département d’État répond aux accusations de la Russie et de la Syrie selon lesquels les attaques chimiques n’auraient jamais été perpétrées par Damas, mais par des jihadistes notamment avec l’aide des Casques blancs. Il s’agit selon lui, malgré les nombreuses preuves publiées, d’une désinformation.

Enfin, le département d’État rappelle que, selon l’Onu, le « régime d’Assad » a mené lui-même presque toutes les attaques vérifiées à l’arme chimique. Ce point est faux. Le département fait référence au mécanisme d’enquête conjoint de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et de l’ONU dont les rapports ont été rejetés par le Conseil de sécurité en raison de leur méthodologie et qui a été dissous.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'Iran tétanisé
L’Iran tétanisé
par Thierry Meyssan
Nous sommes tous des menteurs
Nous sommes tous des menteurs
par Thierry Meyssan
477. Vers l'extradition de Julian Assange
« Horizons et débats », n°13, 10 juin 2019
Vers l’extradition de Julian Assange
Partenaires
 
Qui sont les incendiaires de pétroliers dans le Golfe ?
« L’art de la guerre »
Qui sont les incendiaires de pétroliers dans le Golfe ?
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Bibliographie
par Thierry Meyssan, Archives
 
Sous nos yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump
par Thierry Meyssan, Archives
 
Russie-Chine : le Sommet qui ne fait pas l'info
« L’art de la guerre »
Russie-Chine : le Sommet qui ne fait pas l’info
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Que sait Avigdor Lieberman ?
Que sait Avigdor Lieberman ?
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
Le bras long du Groupe de Bilderberg
« L’art de la guerre »
Le bras long du Groupe de Bilderberg
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire