L’ancien président égyptien Mohamed Morsi est mort en détention, le 17 juin 2019. Il est possible qu’il ait succombé faute de soins appropriés à une tumeur.

Cependant, de nombreuses nécrologies rapportent à son sujet des faits inexacts que nous entendons corriger :

- Il avait la double-nationalité égyptienne et états-unienne.
- En tant qu’ingénieur à la Nasa, il disposait d’une habilitation US secret-Défense qu’il a conservé durant ses fonctions présidentielles.
- Il n’a pas été le premier président élu démocratiquement en Égypte, mais est parvenu au pouvoir après que la Commission électorale ait été menacée et contrainte de proclamer sa victoire [1]. Les preuves de ce coup d’État n’ont été rendues publiques qu’après son renversement.
- Il était membre des Frères musulmans, a honoré les assassins de son prédécesseur Anouar el-Sadate, les terroristes de Louxor [2], et entretenu des liens téléphoniques avec le chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, durant ses fonctions présidentielles.
- Il a démantelé l’économie égyptienne, mais n’est pas parvenu à vendre le Canal de Suez au Qatar.
- Il a laissé persécuter les chrétiens coptes par les Frères musulmans.
- Il n’a pas été renversé par un coup d’État militaire, mais par une intervention de l’armée à la suite des plus importantes manifestations de l’histoire égyptienne demandant cette intervention [3].