Réseau Voltaire

Déclaration de Federica Mogherini sur la Syrie

| Bruxelles (Belgique)
+
JPEG - 28.7 ko

L’Union européenne salue l’annonce faite par le Secrétaire général des Nations Unies le 23 septembre au sujet de l’accord atteint sur la création d’un comité constitutionnel.

L’UE a toujours affirmé que toute solution durable au conflit exigeait une véritable transition politique, comme indiqué dans la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité des Nations unies et le Communiqué de Genève de 2012 négocié par les parties syriennes dans le cadre du processus de Genève conduit sous l’égide des Nations unies.

L’UE espère donc que la première réunion du comité aura lieu dans les meilleurs délais, et elle suivra très étroitement les évolutions ultérieures. C’est une avancée certaine, qui offre indéniablement de nombreuses possibilités.

Toutefois, après huit ans de guerre civile, le conflit se poursuit à Idlib, tout comme les hostilités dans d’autres zones de la Syrie. Par conséquent, l’UE souligne également qu’il est urgent de parvenir à des évolutions positives parallèlement aux travaux du comité constitutionnel. Les parties doivent mettre en oeuvre des mesures de confiance. Elles doivent garantir l’accès humanitaire et veiller au plein respect du droit international humanitaire. Enfin, un cessez-le-feu total et durable doit être déclaré dans toute la Syrie. Ces mesures sont importantes en elles-mêmes, mais elles permettront également de créer un climat positif, nécessaire à la réussite des négociations entre les parties syriennes.

L’UE souligne qu’il est important de garantir des conditions favorables au retour sûr, volontaire et dans la dignité des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays.

L’UE rappelle qu’elle sera prête à aider à la reconstruction de la Syrie lorsqu’une transition politique complète, véritable et inclusive sera fermement engagée, dans le cadre de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies et du processus de Genève.

L’UE est prête et disposée à soutenir par tous les moyens possibles le processus de paix qui se met en place en Syrie, en collaboration et en coordination étroite avec l’envoyé spécial des Nations unies.

Federica Mogherini

Federica Mogherini Ministre italienne des Affaires étrangères (2014). Haute Représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité (depuis 2014).

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.