Réseau Voltaire

Donald Trump sur la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi

| Washington D. C. (États-Unis)
+
JPEG - 39.1 ko

La nuit dernière, les États-Unis ont traduit en justice le chef terroriste numéro un dans le monde. Abou Bakr al-Baghdadi est mort. Il était le fondateur et le chef de Daech, l’organisation terroriste la plus impitoyable et la plus violente dans le monde. Les États-Unis recherchaient Baghdadi depuis de nombreuses années. Capturer ou tuer Baghdadi a été la priorité numéro un de mon administration en matière de sécurité intérieure. Les forces d’opérations spéciales américaines ont exécuté un raid dangereux et audacieux, de nuit, dans le nord-ouest de la Syrie, afin d’accomplir cette mission.

Aucun personnel des États-Unis n’a été perdu pendant l’opération, tandis qu’un grand nombre de combattants et de compagnons de Baghdadi ont été tués avec lui. Il est mort après s’être précipité dans un tunnel sans issue, en gémissant, en pleurant et hurlant. À ce moment-là, le site avait été évacué, les gens s’étaient rendus, ou avaient été abattus et étaient morts. Onze jeunes enfants ont été sortis de la maison, sans aucune blessure. Les seules personnes restantes étaient avec Baghdadi dans le tunnel, il avait entraîné avec lui trois enfants vers une mort certaine. Il a atteint le bout du tunnel, poursuivi par nos chiens. Il a activé sa veste, se tuant et tuant les trois enfants. Son corps a été mutilé par l’explosion, mais les résultats de l’analyse ont permis d’obtenir une identification certaine et formelle.

Le criminel qui avait tenté d’intimider les autres a passé les dernières minutes de sa vie dans une peur panique et la frayeur, terrifié par les forces américaines qui se rapprochaient. Nous sommes restés environ deux heures sur le site, et une fois la mission accomplie, nous avons saisi des documents et des informations extrêmement sensibles grâce au raid. Le trépas de Baghdadi montre que les États-Unis poursuivront inlassablement les chefs terroristes et illustre notre engagement de vaincre durablement et totalement Daech !

L’Amérique a le bras long. Comme vous le savez, nous avons annoncé le mois dernier que nous avions tué Hamza Ben Laden, le fils violent d’Oussama Ben Laden, qui disait des choses très néfastes.

C’était l’héritier présomptif d’Al-Qaïda. Les terroristes qui oppriment et assassinent des innocents ne devraient jamais dormir tranquille, sachant que nous les détruiront complètement. Ces monstres primitifs n’échapperont pas à leur destin, et ils n’échapperont pas au jugement dernier de Dieu.

Baghdadi était en fuite depuis des années, bien avant que je prenne mes fonctions. Sous mes ordres, en tant que commandant en chef, les États-Unis ont oblitéré son « califat » en mars de cette année. Les événements d’aujourd’hui sont un signe supplémentaire indiquant que nous continuerons à poursuivre les terroristes de Daech qui restent jusqu’à ce qu’ils connaissent une fin brutale.

Baghdadi et les perdants qui travaillaient avec lui – dans certains cas, des gens qui n’avaient aucune idée de ce qui les attendait, et du danger et du manque de gloire – ont tué beaucoup de gens. Leurs assassinats d’innocents Américains comme Jim Foley, Steven Sotloff, Peter Kassig et Kayla Mueller, ont été particulièrement haineux. Le meurtre choquant exposé au public d’un pilote jordanien brûlé vif dans une cage à la vue de tous, et l’exécution de chrétiens en Libye et en Égypte, ainsi que les meurtres génocidaires de masse des Yézidis, place Daech parmi les organisations les plus ignobles de l’Histoire.

Les conversions religieuses forcées, les combinaisons orange avant de nombreuses décapitations (ouvertement, sous le regard du monde entier), tout cela était l’œuvre d’Abou Bakr al-Baghdadi. Il était infernal et violent et il est mort d’une façon infernale et violente, comme un lâche, en fuyant et en pleurant. Ce raid s’est déroulé de manière impeccable, et n’a pu avoir lieu que grâce à la reconnaissance et à l’aide d’autres pays et d’autres personnes.

Je tiens à remercier la Russie, la Turquie, la Syrie et l’Iraq, et je veux aussi remercier les Kurdes de Syrie pour un certain appui qu’ils ont pu nous donner. Merci également aux professionnels du renseignement qui ont pu rendre possible cette journée très réussie.

Je veux remercier les soldats, les marins, les aviateurs et les marines qui ont participé à l’opération de la nuit dernière. Vous êtes ce qu’il y a de mieux dans le monde. Je tiens à remercier le général Mark Milley et nos chefs d’état-major interarmées, et nos professionnels qui travaillent dans d’autres agences du gouvernement des États-Unis et ont eu un rôle primordial dans la réussite de la mission.

La nuit dernière a été une grande nuit pour les États-Unis, et pour le monde. Un assassin brutal, qui a causé tant de souffrance et de morts, a été violemment éliminé – il ne fera jamais plus de mal à un homme, à une femme ou à un enfant innocent. Il est mort comme un chien. Il est mort comme un lâche. Aujourd’hui le monde est plus sûr.

Que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique !

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.