Réseau Voltaire

Mike Pompeo sur le retrait des États-Unis de l’accord de Paris

| Washington D. C. (États-Unis)
+
JPEG - 30.8 ko

Les États-Unis ont entamé aujourd’hui le processus de retrait de l’accord de Paris. Comme le prévoit l’accord, les États-Unis ont officiellement notifié l’Organisation des Nations unies de leur retrait qui prendra effet dans un délai d’un an à la suite de la remise de cet avis.

Comme il l’avait dit dans son allocution du 1er juin 2017, le président Trump a pris la décision de se retirer de l’accord de Paris en raison du fardeau économique injustement imposé aux travailleurs, aux entreprises et aux contribuables américains du fait des engagements pris par les États-Unis en vertu de cet accord. Les États-Unis ont réduit tous les types d’émissions, alors même que notre économie est en pleine expansion et que nous assurons l’accès de nos citoyens à une énergie à un coût abordable. Nos résultats parlent d’eux-mêmes : les émissions américaines de principaux contaminants atmosphériques ayant des incidences sur la santé humaine et l’environnement ont diminué de 74 % entre 1970 et 2018. Les émissions nettes de gaz à effet de serre des États-Unis ont diminué de 13 % entre 2005 et 2017, alors même que notre économie enregistrait une croissance supérieure à 19 %.

L’approche américaine repose sur la diversité des ressources énergétiques mondiales et exploite toutes les sources d’énergie et les technologies correspondantes de manière propre et efficace, y compris les combustibles fossiles, l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables. Dans le cadre des discussions internationales sur le climat, nous continuerons à proposer un modèle réaliste et pragmatique, étayé par la documentation de résultats concrets qui montrent que l’innovation et les marchés ouverts conduisent à une plus grande prospérité, à une réduction des émissions et à une sécurité énergétique accrue. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires mondiaux pour renforcer la résilience aux impacts du changement climatique, nous préparer aux catastrophes naturelles et y faire face. Comme par le passé, les États-Unis poursuivront leurs activités dans le domaine de la recherche et de l’innovation, et veilleront à la croissance de leur économie tout en réduisant leurs émissions et en prêtant main-forte à nos amis et partenaires du monde entier.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.