JPEG - 80.1 ko

D’ordre de mon gouvernement et comme suite à mes lettres datées des 3 et 7 janvier 2020 au sujet de l’attaque terroriste perpétrée en Iraq par les forces armées des États-Unis d’Amérique contre le général de division Qasem Soleimani, mort en martyr, je tiens à vous informer que, le 8 janvier 2020, au petit matin (heure de Téhéran), dans l’exercice par la République islamique d’Iran de son droit naturel de légitime défense conformément à l’Article 51 de la Charte des Nations Unies, les forces armées de l’État ont engagé et mené à bien une riposte militaire mesurée et proportionnée ciblant une base aérienne américaine en Iraq depuis laquelle a été menée la veule attaque armée qui a fait de Soleimani un martyr. Cette opération, qui n’a visé que des cibles militaires, a été exécutée avec précision et n’a pas fait de victimes collatérales parmi les civils ni causé de dommages à des biens civils dans le secteur.

En tant que Membre responsable de l’Organisation des Nations Unies, la République islamique d’Iran respecte les buts et les principes énoncés dans la Charte des Nations Unies, rappelle son attachement au maintien de la paix et de la sécurité internationales et insiste sur le fait qu’elle ne cherche ni l’escalade ni la guerre.

Mettant sérieusement en garde contre tout nouvel acte d’aventurisme militaire qui pourrait être dirigé contre elle, l’Iran déclare qu’il est déterminé à continuer, conformément au droit international en vigueur, de défendre résolument son peuple, sa souveraineté et son intégrité territoriale contre toute agression.

Je saisis cette occasion pour réaffirmer le plein respect de la République islamique d’Iran pour l’indépendance, la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la République d’Iraq.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : Onu S/2020/19