JPEG - 43.4 ko

Le président Biden a signé aujourd’hui un mémorandum présidentiel exigeant de tous les départements et agences du gouvernement américain impliqués à l’étranger qu’ils veillent à ce que la diplomatie des États-Unis et ses actions d’assistance aux pays étrangers favorisent et protègent les droits humains des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres, queer et intersexes (LGBTQI+) dans le monde.

Le combat pour mettre fin à la violence, la discrimination, la criminalisation et la stigmatisation à l’égard des personnes LGBTQI+ est un défi mondial qui reste au cœur de notre engagement à faire respecter les droits humains et libertés fondamentales de tous les individus. Avec l’administration Biden-Harris, les États-Unis se montreront leaders en donnant l’exemple d’une politique visant à faire cesser la violence et la discrimination se fondant sur l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression de genre ou encore les caractères sexuels. La mesure prise par le président Biden aujourd’hui fait preuve du ferme engagement du gouvernement des États-Unis en vue d’atteindre cet objectif.

À la suite du mémorandum du président Biden, le département d’État, en coordination avec les agences fédérales concernées, emploiera divers outils et ressources relevant de la diplomatie et de la programmation, destinés à protéger des personnes LGBTQI+ réfugiées et demandant l’asile, à lutter contre la criminalisation d’individus fondée sur leur statut ou leurs relations LGBTQI+, à veiller à ce que nos services de diplomatie et d’assistance aux pays étrangers favorisent et protègent les droits humains des personnes LGBTQI+ et fassent progresser la non-discrimination, et enfin à permettre une réaction rapide des États-Unis en cas de violation des droits humains de personnes LGBTQI+ ou d’abus commis à leur encontre.

En collaborant avec le Congrès, le département d’État prend actuellement les mesures nécessaires pour apporter 10 millions de dollars au Fonds mondial pour l’égalité (GEF) au titre de l’année fiscale 2021. Le GEF fournit une assistance d’urgence aux défenseurs des droits humains, ainsi qu’un soutien à des organisations LGBTQI+ pour leurs programmes de défense des droits humains, afin de catalyser des changements positifs. Il tire sa force du soutien et du partenariat d’une coalition internationale de gouvernements, d’entreprises et de fondations partageant ces préoccupations.

Sous la direction du président Biden, les États-Unis travailleront avec des gouvernements de même sensibilité et renforceront le plaidoyer de la société civile afin de véritablement soutenir et faire respecter les droits humains des personnes LGBTQI+. Nos partenaires internationaux peuvent être assurés que faire progresser les droits humains de tous les individus, sans exception ni réserve, est une priorité de la politique étrangère des États-Unis.