JPEG - 31.1 ko

Nous déclarons avec regret que la partie états-unienne n’a pas soutenu la proposition du président russe Vladimir Poutine de tenir une conversation avec le président des États-Unis, George Biden, entre les 19 et 22 mars de cette année, sous la forme d’une visioconférence en mode ouvert pour discuter des problèmes bilatéraux accumulés, ainsi que des sujets de stabilité stratégique.

Une autre occasion a été manquée pour trouver un moyen de sortir de l’impasse créée par la faute de Washington dans les relations russo-états-uniennes.

La responsabilité en incombe entièrement aux États-Unis.