JPEG - 29.5 ko

Les États-Unis sont extrêmement préoccupés par les affrontements en cours à Jérusalem, notamment sur l’Esplanade des Mosquées/le Mont du Temple et à Cheikh Jarrah, qui auraient fait des centaines de blessés.

Rien n’excuse la violence, mais ces effusions de sang sont particulièrement inquiétantes aujourd’hui, alors qu’elles surviennent pendant les derniers jours du ramadan. Cela inclut l’attaque de vendredi contre des soldats israéliens et les attaques réciproques contre des Palestiniens en Cisjordanie, que nous condamnons sans ambiguïté.

Nous appelons les responsables israéliens et palestiniens à agir de manière décisive pour désamorcer les tensions et mettre un terme à la violence. Il est absolument essentiel que toutes les parties fassent preuve de retenue, s’abstiennent d’actions et de rhétorique provocatrices, et préservent le statu quo historique sur l’Esplanade des Mosquées/le Mont du Temple, en parole et en pratique. Les dirigeants de tous bords doivent dénoncer tous les actes de violence. Les services de sécurité doivent garantir la sécurité de tous les habitants de Jérusalem et demander des comptes à tous les responsables.

Nous sommes également très préoccupés par l’expulsion potentielle de familles palestiniennes des quartiers de Cheikh Jarrah et de Silwan à Jérusalem, dont beaucoup vivent dans leurs maisons depuis des générations. Comme nous l’avons toujours dit, il est essentiel d’éviter les mesures qui exacerbent les tensions ou nous éloignent de la paix. Cela comprend les expulsions à Jérusalem-Est, les activités de colonisation, les démolitions de maisons et les actes de terrorisme.

Le département d’État est en contact avec les hauts dirigeants israéliens et palestiniens afin d’œuvrer à la désescalade de la situation. Les États-Unis exhortent les deux parties à faire preuve d’un leadership décisif et à travailler ensemble de manière coopérative pour réduire les tensions, mettre fin à la violence et redynamiser les mécanismes de coordination ainsi que les relations de longue date qui ont servi leurs intérêts communs au fil des décennies.

Nous exhortons également les autorités à aborder les résidents de Cheikh Jarrah avec compassion et respect, et à prendre en compte la totalité de ces cas historiques complexes et leur impact sur des vies réelles aujourd’hui.

Source
États-Unis (Department of State)