JPEG - 34.6 ko

À partir du 24 mai, le monde se réunira virtuellement pour la 74e Assemblée mondiale de la santé (AMS). L’Assemblée est l’organe de décision de l’Organisation mondiale de la santé. Elle définit le programme de renforcement de la coopération internationale pour mettre fin à la pandémie de COVID-19 et faire progresser la santé mondiale ainsi que la sécurité sanitaire mondiale  ; des questions qui nous concernent tous. Et pourtant, à moins que les dirigeants de l’Organisation ne prennent des mesures appropriées, l’Assemblée exclura une fois de plus la participation essentielle de Taïwan.

Il n’existe aucune justification raisonnable pour que Taïwan continue d’être exclue de cette instance, et les États-Unis appellent le directeur général de l’OMS à inviter Taïwan à participer en tant qu’observateur à l’AMS, comme ce fut le cas les années précédentes, avant les objections exprimées par le gouvernement de la république populaire de Chine.

Les défis mondiaux en matière de santé et de sécurité sanitaire ne respectent pas les frontières et ne reconnaissent pas les différends politiques. Taïwan offre de précieuses contributions et permet de tirer des enseignements de son approche de ces questions. Les dirigeants de l’OMS et toutes les nations responsables devraient reconnaître que le fait d’exclure les intérêts de 24 millions de personnes à l’AMS ne sert qu’à mettre en péril, et non à faire progresser, nos objectifs communs en matière de santé mondiale.

Taïwan est un partenaire fiable, une démocratie dynamique et une force du bien dans le monde. Son exclusion de l’AMS serait préjudiciable à nos actions collectives internationales visant à maîtriser la pandémie et à prévenir de futures crises sanitaires. Nous demandons instamment que Taïwan soit immédiatement invitée à l’Assemblée mondiale de la santé.

Source
États-Unis (Department of State)