JPEG - 34.5 ko

Note du département d’État

« Le président Macron et moi sommes unis, prêts à relever les défis les plus difficiles auxquels nous sommes confrontés.  »
Le président Biden, le 11 juin 2021

Le secrétaire Antony J. Blinken se rendra à Paris, en France, du 24 au 27 juin 2021, pour y rencontrer le président français Emmanuel Macron et le ministre des Affaires étrangères Jean Yves Le Drian. Au cours de ce voyage qui sera l’occasion d’échanges avec l’allié le plus ancien des États-Unis, le secrétaire Blinken soulignera l’importance du maintien de la coopération transatlantique, de notre réponse conjointe à la crise sanitaire actuelle, à la crise climatique, et de la force de notre partenariat bilatéral de longue date.

Les États-Unis et la France sont de proches alliés

La France est l’ami et allié le plus ancien de l’Amérique. Notre relation repose sur notre engagement commun envers les mêmes valeurs – la démocratie, les droits de l’homme, la primauté du droit, la sécurité et la prospérité. Notre coopération militaire, économique et politique étroite est à la base de notre partenariat durable.

Les États-Unis comptent sur leur étroit partenariat avec la France depuis la fondation même de notre pays. On se souvient de Gilbert du Mortier, marquis de Lafayette, et de Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, comte de Rochambeau, parmi les héros de la révolution américaine. La France est venue en aide à notre jeune pays. Les États-Unis ne l’ont pas oublié.

En 2021, nous avons commémoré le 77ème anniversaire du Jour J et les sacrifices effectués sur les plages de Normandie. En tant qu’Alliés au sein de l’OTAN, la France et les États-Unis ont édifié et maintenu l’ordre mondial d’après-guerre qui favorise la liberté et la prospérité. Notre engagement en faveur de valeurs transatlantiques communes nous a apporté 77 ans de paix et de prospérité.

Relever les défis mondiaux : les États-Unis comptent sur le partenariat de la France

Les défis mondiaux actuels ne font que confirmer l’importance de partenariats solides. La coopération en matière de sécurité, économique et culturelle est à la base de nos relations bilatérales. La France est un Allié clé de l’OTAN et un partenaire économique bilatéral important. Elle assumera la présidence du Conseil de l’Union européenne en janvier 2022, et c’est avec grand plaisir que nous travaillerons avec elle pour revitaliser le partenariat des États-Unis avec l’UE et en relever le niveau d’ambition.

La coopération en matière de sécurité sous-tend nos relations bilatérales. La France reste un partenaire indéfectible dans la lutte contre le terrorisme, à la fois en tant que membre de la Coalition mondiale contre Daech et que leader de la lutte antiterroriste au Sahel. Partout dans le monde, nous considérons la France comme un partenaire en matière de sécurité.

Les États-Unis et la France conviennent de la nécessité de faire en sorte que la Russie rende compte de ses activités agressives et déstabilisatrices, en particulier en Ukraine. La France est un partenaire dans le cadre de nos efforts pour mettre en échec les tentatives de sape des systèmes démocratiques par la Russie.

Nous travaillons en coordination avec la France sur des questions telles que les droits de l’homme, la coercition économique et la corruption, afin d’amplifier nos voix et de lutter contre les tentatives, par la république populaire de Chine, d’érosion des valeurs et des institutions qui sous-tendent l’ordre international fondé sur des règles.

Les États-Unis entendent résolument relever le niveau des ambitions climatiques mondiales. En préparation à la COP26, nous continuerons de travailler avec la France à la mise en œuvre du financement climatique pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, et à l’accélération de la transition vers une économie à énergie propre sur la voie de zéro émission nette d’ici le milieu du siècle.

Des relations économiques bilatérales florissantes bénéficient à nos travailleurs

Les États-Unis et la France entretiennent des relations étroites en matière de commerce et d’investissement. La France est le troisième partenaire commercial des États-Unis en Europe avec des échanges de biens et services de 99,7 milliards de dollars en 2020. Les États-Unis sont la première destination pour les investissements français et le premier investisseur étranger en France. Au total, nous avons investi plus de 394 milliards de dollars dans l’économie l’un de l’autre. Les 4 800 entreprises françaises aux États-Unis sont à l’origine de la création de 780 000 emplois, tandis que les 4 500 entreprises américaines en France en ont créé près de 500 000.

Surtout, les États-Unis et la France sont tous deux préoccupés par la santé de nos citoyens alors que nous cherchons à réduire la propagation de la COVID-19 et à assurer un accès équitable aux vaccins. Les États-Unis et la France se sont tous deux engagés à partager des doses de vaccin par le biais de l’initiative COVAX et continueront de contribuer à l’effort mondial de vaccination. Nous devons travailler ensemble pour rétablir en toute sécurité les voyages et le commerce dans le monde sur une base durable, et les États-Unis se réjouissent à la perspective de s’associer à la France pour accroître la préparation mondiale afin de mieux prévenir les futures épidémies et d’y répondre.

Des liens historiques et culturels profonds cimentent l’amitié entre nos peuples

La relation durable entre nos deux pays est évidente au vu de nos liens historiques et des liens entre nos peuples. La France et les États-Unis partagent un engagement solide en faveur des échanges éducatifs. Avant la pandémie de coronavirus, environ 18 000 Américains étudiaient en France chaque année, ce qui en faisait l’une des quatre principales destinations des étudiants américains à l’étranger. Les étudiants français sont également séduits par les possibilités d’échange éducatif aux États-Unis. Au cours de l’année scolaire 2019-2020, 8 471 Français ont choisi d’étudier dans un établissement d’enseignement supérieur aux États-Unis. Bien que la COVID-19 ait contraint bon nombre de nos programmes d’échanges à faire une pause cette année, ils suscitent toujours un intérêt considérable, et nous ferons tout notre possible pour faire en sorte que ces échanges entre nos deux pays non seulement se poursuivent, mais se développent.

Créé en 1948, le programme Fulbright entre la France et les États-Unis est l’un des plus anciens programmes de ce type au monde. Chaque année, environ 160 étudiants, universitaires, assistants d’enseignement et administrateurs de l’enseignement supérieur français et américains bénéficient de bourses Fulbright pour étudier, enseigner et mener des recherches. Depuis sa création, le programme a rendu possibles environ 30 000 échanges individuels Fulbright entre les États-Unis et la France et célébrera son 75ème anniversaire en 2023.

Source
États-Unis (Department of State)