Il s’agit d’un mouvement millénariste créé par Oskar Ernst Bernhardt (Abd-Ru-Shin), décédé en 1941.

Les adeptes attendent la fin du monde sous la forme d’un cataclysme cosmique. Les dates varient selon les groupes : 2000, 2010.

En France, un mouvement dissident avait annoncé la fin du monde pour 1989. Plusieurs familles regroupées en une communauté avaient décidé de ne plus quitter leur maison. Après trois semaines de siège, la police a dû charger pour sortir les enfants. Par après, les enfants ont toutefois été rendus à leurs parents.

Selon un témoin, le mouvement est dangereux parce que fragmenté et donc incontrôlable. Ce qui s’est produit en France, peut, selon lui, se reproduire à tout moment et à n’importe quel endroit.

La philosophie du mouvement est basée sur un ouvrage en trois volumes écrit par O.E. Bernhardt : Dans la lumière de la vérité.

Bernhardt a été condamné plusieurs fois pour frau-de fiscale et trafic de devises en 1938-1939. Il avait des accointances avec les milieux nazis. Il semble que l’épouse de Himmler ait été membre du " Graal ".

Aujourd’hui, le " Graal " a effacé toute trace de ce passé, après avoir connu de nombreux ennuis à l’issue de la seconde guerre mondiale.

Après le décès de Bernhardt, sa fille a repris la direction du mouvement en Autriche, et ce jusqu’à sa mort, il y a deux ans. Depuis lors, ce sont des chevaliers du " Graal ", des gens de leur entourage, qui ont repris le flambeau.

Le mouvement du Graal compte entre 20 000 et 25 000 membres. Il est très actif au Canada. Au Nigéria, ses membres ont fait construire un palais de plusieurs centaines de millions de francs.

En Belgique et en France, le mouvement est très fragmenté et compte de nombreuses dissidences, notamment en Bretagne.

En Belgique, le mouvement est dirigé par M. Praet et son siège se situerait à Anderlecht. Les membres, qui ne sont pas plus de 10 ou 15, se réunissent tous les dimanches. Il y aurait également des sièges à Berchem-Saint-Agathe et Tournai.

PRINCIPAUX FAITS IMPUTES AU MOUVEMENT :

- diabolisation du monde extérieur : les adeptes sont dépositaires de la vérité absolue, le monde extérieur représentant les ténèbres ;

- puissante haine envers la société et désir de créer un nouvel ordre mondial, une seule nation gouvernée par un seul gouvernement mondial, un seul maître. Ce système est décrit dans l’ouvrage de Bernhardt, Dans la lumière de la vérité. On y trouve 168 conférences qui expliquent la vie, régentent le couple et l’éducation des enfants. Ce livre considère que la moitié de l’humanité est superflue. Les Africains sont une sous-race amenée à disparaître. Il en va de même pour les dégénérés, c’est-à-dire les drogués, les femmes qui avortent, les délinquants, les bandits, les voleurs, ... ;

- rupture avec le milieu familial ;

- exigences financières à l’égard des adeptes, qui sont invités à verser des cotisations et des dons. Il semble qu’un grand nombre de personnes âgées aient légué leur argent à ce mouvement, notamment à Lille. Le mouvement du Graal comporte 144 000 élus (les dirigeants), marqués du signe de Dieu. Ils se servent de la religion, mais leur démarche est politique, comme d’ailleurs l’Eglise de Scientologie, qui tente d’infiltrer les milieux politiques, policiers et judiciaires.


Source : Chambre des Représentants de Belgique http://www.lachambre.be