The United States Institute of Peace a organisé, le 16 juin un colloque sur le rôle des États-Unis dans les opérations de maintien de la paix dans le monde. Le conseiller diplomatique du président Clinton, James Dobbins, a tiré les enseignements des derniers engagements US, de la Somalie au Kosovo, en passant par Haiti. Il a déclaré que la campagne aérienne du Kosovo montrait que désormais les États-Unis étaient devenus la " suprême superpuissance du monde ". Jeane Kirkpatrick, qui fut ambassadeur des États-Unis à l’ONU de 1981 à 1985 et qui est membre de l’Opus Dei et professeur à l’American Entreprise Institute, a souligné le rôle négatif de la Russie et déclaré qu’il ne fallait en aucun cas lui accorder une zone d’occupation au Kosovo, mais qu’il fallait au contraire déterminer quels militaires russes s’étaient rendus coupables d’intelligence avec la Serbie.