Yasser Arafat pousse au crime lorsqu’il appelle l’OTAN a faire respecter les droits des Palestiniens face à Israèl comme ils l’ont fait pour les Albanais du Kosovo face aux Serbes. Au Kosovo, il n’y plus que des perdants et de la haine. Fuyant les Albanais, les Serbes brûlent eux-mêmes les maisons qu’ils abandonnent pour qu’elles ne profitent pas à leurs ennemis. Tandis que l’UÇK, qui n’a rien à envier au Hamas et au Jihad islamique, s’adonne aux pires vengeances. Il est faux et dangereux d’établir un parallèle entre le Kosovo et la Palestine, de même qu’il est inacceptable de comparer les gigantesques pogroms du Kosovo à la solution finale des nazis. Ces amalgames ne peuvent conduire qu’à la perte des Israéliens, puis à celle des Palestiniens.