On ne peut assurer de paix durable dans les Balkans en se contentant de penser la paix à partir du seul Kosovo. Il faut tenir compte des exigences des trois groupes ethniques de l’ancienne Yougoslavie et procéder à une redéfinition des frontières satisfaisante pour tous. Toute perte territoriale doit être compensée, même symboliquement. Par exemple, la Serbie peut accepter de perdre le Kosovo, si elle récupère la République serbe de Bosnie. Comme au Congrès de Berlin, en 1878, les grandes puissances doivent présider à ce grand marchandage.