Les reporters assurent que l’UÇK confisque les biens des Serbes et des Gitans et les redistribuent à des Albanais.

Le général Jackson accuse les Albanais d’être aussi méchants que les Serbes et de profiter du renversement du rapport de forces pour les martyriser à leur tour. Relevant que 110 assassinats ont été dénombrés au Kosovo au cours des sept dernières semaines, il note que la KFOR ne peut résoudre un problème qui n’est pas militaire, et ne peut changer les mentalités.

Au sujet de la fin de la guerre, Sir Mike Jackson considère que Milosevic n’a pas capitulé devant la pression occidentale et la menace britannique d’une intervention au sol, mais que la Yougoslavie a accepté un cessez-le-feu lorsque la Russie lui a offert des garanties.