Georges Robertson a acquis la considération de tous lors de son passage au ministère de la Défense. Nul doute qu’il sera à la hauteur de la tâche qui l’attend à l’OTAN. Il devra notamment donner une réalité à la défense européenne au sein de l’Alliance en convainquant ses partenaires que la réponse n’est pas seulement politique mais surtout militaire. Il devra aussi clarifier la mission de l’OTAN. Récemment, M. Blair proposait à Chicago que l’Alliance devienne la garante des Droits de l’homme dans le monde. Un projet à l’échelle trop ambitieuse.