Les ouvrages sur la prison sont particulièrement nombreux. Nous en avons sélectionnés quelques-uns, parmi les plus récents ou relativement récents.

Témoignages :

- "L’Homme qui s’évada". Albert Londres. 1923, Le livre de poche.

- "Retour à la case prison". Louis Peregaud. L’Atelier.

- "Fractures d’une vie". Charlie Bauer. Seuil.

Essais :

- "Les Prisons". Jean Favard. Flammarion, 1993.

- "Surveiller et punir : naissance de la prison". Michel Foucault Gallimard, 1989.

- "Un monde sans prisons ?" Albert Jacquard. Le Seuil, 1993.

- "Prisons : la marmite infernale". Gérard Delteil. Syros, 1990.

Documents :

- "Rapport 1994" de l’Observatoire international des prisons(qui publie aussi un bulletin mensuel). 16, avenue Berthelot -BP 7O83 Lyon - Cedex O7.

Tél. +33 72 71 83 83. Fax : +33 78 58 72 11.

- "Rapports annuels de l’administration pénitentiaire", disponibles à la Documentation française.

Histoire :

- "Ces peines obscures. La prison pénale en France, 1870-1875".Jacques-Guy Petit. Fayard. Ouvrage érudit qui étudie avec une précision impressionnante la naissance et le développement des prisons au dix-neuvième siècle, se penche sur divers sujets tels que l’introduction du machinisme et de la division du travail dans l’univers carcéral, et montre notamment comment la prison devint rapidement, grâce à sa main-d’oeuvre forcée, une source de profits.

Roman :

- Le Désert de l’iguane. Alain Dubrieu. Noire. Gallimard.Réédition d’un texte devenu introuvable. Le désespoir engendré par l’univers carcéral exprimé avec force par un ancien prisonnier.

- A signaler :

une collection consacrée à la prison et dirigée par Christian Carlier, ex-directeur de la prison Saint-Paul de Lyon , qui fut l’objet de la vindicte des syndicats de surveillants en raison de ses velléités réformatrices.

Parmi les premières parutions :

- "La Prison sous Vichy". Pierre Pedron. L’Atelier. 1993.

Contrairement aux idées reçues, les autorités de Vichy n’étaient pas unanimes sur le traitement des prisonniers. Tandis que le ministre chargé des prisons, Joseph Barthélémy, constatait que "l’état des prisons restait déshonorant", l’amiral Darlan proposait tout simplement de fusiller ou de gazer les détenus...

- "La Prison au champ". Christian Carlier. L’Atelier. 1994.

Les bagnes d’enfants au XIXe siècle dans toute leur horreur. Au moment où l’on reparle de camps de travail pour jeunes, le bilan de ses colonies à la campagne, prisons sans barreaux, est édifiant. L’auteur se penche aussi sur le problème de la prolifération d’institutions privées. Seul inconvénient de l’ouvrage : son extrême longueur, six cent quatre-vingt-six pages en très petits caractères !

- "L’Etat des prisons, des hôpitaux et des maisons de force en Europe au XVIIIe siècle". John Howard. L’Atelier. 1994.

Ouvrage de six cents pages non moins impressionnant. Son auteur, John Howard, fut une sorte de riche philanthrope qui parcourut l’Europe et visita les lieux d’enfermement avec un souci du détail extraordinaire. Il ne se contenta pas de témoigner mais proposa toutes sortes de réformes et s’efforça aussi d’améliorer les conditions de vie des pauvres de son entourage.

- "Création et prison". Caroline Legendre, Serge Portelli, Olivia Maire, Christian Carlier. L’Atelier. 1994.

Ce livre a été essentiellement réalisé à partir d’un colloque tenu dans le cadre d’une manifestation sur l’art et la prison. "La cellule est un tombeau. De ce tombeau peut naître quelque chose", dit un des intellectuels participant au débat... Hélas ! comme le constate un détenu, la culture est bien souvent un alibi pour les autorités qui se donnent ainsi un vernis culturel à peu de frais.