Réseau Voltaire

Rapport de la Commission d’enquête parlementaire française sur les sectes - Les résultats de l’enquête

+

L’analyse réalisée sur ces bases par les Renseignements généraux et communiquée à votre commission permet d’une part de procéder à la répartition des sectes entre les courants de pensée, d’autre part de dégager les grandes lignes de l’évolution du mouvement sectaire.

REPARTITION DES SECTES ENTRE LES COURANTS DE PENSEE

La répartition des sectes par type dominant fait apparaître le poids prépondérant du courant " Nouvel Age " . Parmi les sectes retenues dans l’étude des Renseignements généraux (173 au total), 49 relèvent du courant " Nouvel âge " , 19 du courant " orientaliste " , 18 du courant " guérisseur " , 16 du courant " occultiste " , 15 du courant " apocalyptique " , 13 du courant " évangélique " . Les catégories " pseudo-catholique " , " psychanalytique " et " syncrétique " regroupent chacune 9 mouvements. Enfin, les courants " ufologique " (5 mouvements), " alternatif " (4 mouvements), " satanique " (4 mouvements) et " néo-païen " (3 mouvements) sont nettement minoritaires.

Sur les 173 mouvements étudiés, 69 sont rattachés à un unique courant de pensée. Une étude de la répartition des " types associés " sur les 104 autres sectes montre la prédominance du critère " guérisseur " (cité 46 fois) et du critère " nouvel âge " (20 cas). Les autres types associés ne sont évoqués que moins de 10 fois.

On constate toujours, si l’on raisonne en termes de nombre de structures, une très grande diversité au sein du mouvement sectaire : l’application des deux critères " type dominant " et " type associé " conduit à recenser 56 catégories de sectes... Aucune de ces catégories ne regroupe plus de cinq mouvements, à six exceptions notables :

- le mouvement " Nouvel Age/guérisseur " regroupe vingt mouvements, dont le nombre d’adeptes est toutefois faible (à l’exception de Hue-France).

- le mouvement " Nouvel Age " pur regroupe dix-sept mouvements à l’audience relativement confidentielle (moins de 500 adeptes) ;

- le mouvement " orientaliste " pur comprend neuf structures, dont certaines regroupent un nombre élevé d’adeptes (Sri Chinmoy, Shri Ram Chandra, Soka Gakkai) ;

- le mouvement " évangélique " pur réunit huit mouvements d’audience limitée ;

- le mouvement " guérisseur / Nouvel Age " regroupe six structures d’audience limitée ;

- le mouvement " évangélique/guérisseur " , bien que peu nombreux (5 groupes) dispose lui d’une audience forte puisqu’il regroupe l’Alliance universelle, l’Eglise évangélique de Pentecôte de Besançon, l’Eglise néo-apostolique, la Parole de foi et Vie chrétienne en France.

Une étude restreinte aux seules sectes dont le nombre d’adeptes est relativement important (supérieur à 500) conduit toutefois à relativiser l’impression de la forte prévalence des sectes de type " Nouvel Age " ou " Guérisseur " .

Typologie des sectes dont le nombre d’adeptes est supérieur à 500

Nom de la secte / Type dominant / Type associé

Alliance universelle Evangélique Guérisseur

ANTHROPOS - Association pour la recherche sur le développement holistique de l’homme Nouvel Age Guérisseur

Association des Témoins de Jéhovah Apocalyptique Evangélique

Association Lucien J. Engelmajer Guérisseur Psychanalytique

Association SRI Chinmoy de Paris Orientaliste

Association Subud de France - Susila Dharma France Orientaliste Syncrétique

CEDIPAC SA (ex-GEPM) Evangélique

Chevaliers du Lotus d’or Syncrétique

Communauté des petits frères et des petites soeurs du Sacré-coeur Pseudo-catholique

Culte Antoiniste Guérisseur Syncrétique

Domaine d’Ephèse Syncrétique Nouvel Age

Eglise de scientologie de Paris Psychanalytique Guérisseur

Eglise évangélique de Pentecôte de Besançon Evangélique Guérisseur

Eglise néo-apostolique de France Evangélique Guérisseur

Eglise universelle de Dieu Apocalyptique Evangélique

Eglise universelle du royaume de Dieu Guérisseur Evangélique

Eglises du Christ international en France Apocalyptique Evangélique

Energie humaine et universelle France - HUE France Nouvel Age Guérisseur

Fraternité blanche universelle Syncrétique Guérisseur

Fraternité Notre Dame Pseudo-catholique

Institut de science vedique maharishi Paris - C.P.M. - Club pour méditants Orientaliste Guérisseur

Invitation à la vie intense Pseudo-catholique Guérisseur

L’oeil s’ouvre Apocalyptique Guérisseur

La maison de Jean Nouvel Age Syncrétique

La parole de foi - Evangélisation mondiale Evangélique Guérisseur

Mouvement du Graal en France Guérisseur Occultiste

Mouvement Raëlien français Ufologique Guérisseur

Ontologie méthodique culture et tradition Occultiste Ufologique

Paris Dharma Sah - Lotus Sangha of European social buddhism Orientaliste Guérisseur

Shri Ram Chandra Mission France Orientaliste

Société internationale de trilogie analytique Psychanalytique Guérisseur

Soka Gakkai internationale France Orientaliste

Union des associations centres et groupes Sri Sathya Sai Guérisseur Orientaliste

Université spirituelle internationale des Brahma Kumaris Apocalyptique Orientaliste

Vie chrétienne en France - Centre de vie chrétienne Evangélique Guérisseur

Viswa Nirmala Dharma - Sahaja Yoga Orientaliste Apocalyptique

On constate que les courants " orientaliste " , " évangélique " et " apocalyptique " regroupent respectivement 7, 6 et 5 mouvements, alors que le courant " Nouvel Age " n’en comprend que 3.

Par ailleurs, si le courant " guérisseur " ne réunit que cinq sectes, ce critère est cité 15 fois au titre du type associé.

Le travail effectué par les Renseignements généraux fournit, outre cette photographie du phénomène sectaire, des éléments permettant de suivre son évolution sur moyenne période.

EVOLUTION TYPOLOGIQUE DU PHENOMENE SECTAIRE

Il est possible de dégager les quelques grandes tendances suivantes dans l’évolution du phénomène sectaire.

- Le " Nouvel Age " semble responsable du recul des " alternatifs " et prépare peut-être le développement des " Apocalyptiques " .

Le " Nouvel Age " , courant spirituel et philosophique " fourre-tout " , importé des Etats-Unis au milieu des années 80, est le premier vainqueur de la compétition sectaire à l’approche du troisième millénaire. Actuellement, il se crée presque chaque jour de nouveaux groupuscules ou réseaux consacrés à l’ " ère du Verseau " alors que, dans le même temps, des sectes importantes et déjà anciennes (FBU, Nouvelle Acropole...) tentent de " rafraîchir " leur doctrine en y incorporant des thèmes " new-age " .

Véritable nébuleuse, constituée autant par de simples organisateurs de stages à la recherche d’une clientèle que par de véritables gourous contrôlant une structure, le " Nouvel Age " est dangereux parce qu’il peut prédisposer ses adeptes à s’engager dans des voies plus périlleuses de type " apocalyptique " par exemple.

L’approche de l’an 2000 pourrait, en effet, correspondre à une multiplication considérable des groupes " apocalyptiques " ou millénaristes à partir du message mal compris (car il est fondamentalement optimiste) des " new-agers " . En outre, de gros bataillons d’adeptes déçus des rangs évangéliques (Témoins de Jéhovah, adventistes...) ou syncrétiques pourraient nourrir ce mouvement.

Le " Nouvel Age " a en tout cas fait régresser dans de notables proportions une dominante exclusive " alternative " qui était fortement ancrée dans le paysage sectaire depuis les années 70 (communautés de " retour à la terre " , à caractère tribal comme Ecoovie...).

- Les sectes " orientalistes " se renouvellent.

Les sectes " orientalistes " actuelles sont le noyau dur et les héritières des sectes religieuses dominantes des années 70-80. Celles-ci, telles Krishna, la Méditation Transcendantale, la Soka Gakkaï se sont le plus souvent seulement maintenues, alors que de nouveaux coreligionnaires d’importance sont apparus (HUE, sectes japonaises...).

La spiritualité orientale fascine toujours, même si, aujourd’hui , elle est concurrencée par le " Nouvel Age " et si elle incorpore de plus en plus de préceptes " guérisseurs " particulièrement dangereux.

- La dominante " guérisseuse " envahit, à l’instar du " nouvel âge " la plupart des courants sectaires.

Avec la composante " Nouvel Age " , les pseudo-thérapies d’origine divine ou " naturelle " façonnent maintenant pour une large part le paysage sectaire. Confinée jusqu’à ces dernières années dans la sphère religieuse orientale (Mahikari, HUE...) ou chrétienne (IVI, groupes évangéliques...), la dominante " guérisseuse " se greffe aussi aujourd’hui sur la plupart des autres grands courants sectaires (occultiste, syncrétique, psychanalytique).... quand elle ne se suffit pas à elle-même en tant qu’unique objet de la secte (Fédération internationale pour le développement de l’alimentation instinctive).

S’imposant à des degrés divers, depuis la simple prière jusqu’à des processus " thérapeutiques " complets, cette dominante présente également une dangerosité variant selon ses prétentions à apporter ou non une solution aux maladies les plus graves, à imposer ou non l’abandon de la médecine officielle.

- Le vaste courant " occultiste " semble peu menacé par ses stables voisins " néo-païens " et " sataniques " .

A côté des nombreux mouvements ésotériques non pris en compte (rosicruciens AMORC, martinistes...), de multiples structures néo-templières, initiatiques etc... perpétuent un courant " occultiste " souvent mâtiné, aujourd’hui , d’apports du " nouvel âge " ou " guérisseurs " .

En marge de ces confréries souvent intéressées principalement par l’assise financière de leurs membres, ont gravité de tout temps des groupes néo-païens (les " druides " ..) ou sataniques (WICCA...) dont l’aspect folklorique ne doit pas faire oublier l’idéologie élitiste, agressive, fréquemment raciste.

Tous ces courants " magiques " paraissent avoir peu évolué sur l’échiquier sectaire. Mais l’extrême discrétion des groupes qui en relèvent ne permet pas de les détecter systématiquement et les groupuscules sataniques inspirent des craintes qui ne doivent pas être prises à la légère, car, à l’instar de leur " coreligionnaires " des Etats-Unis et des pays scandinaves, les lucifériens français sont susceptibles de délaisser leurs activités folkloriques actuelles pour des actions criminelles : profanation de cimetières, trafic de drogue, crimes de sang...

- Les courants " évangélique " , " pseudo-catholique " et " syncrétique " résistent plus ou moins bien.

A l’instar du courant orientaliste, qui dispose d’atouts exotiques pour garder son rang sur la scène sectaire, ces mouvements à dominante religieuse éprouvent de plus en plus le besoin de développer, à titre accessoire et rémunérateur, un enseignement (et des prestations) axé sur la guérison divine.

Les " petites églises " conduites par de faux évêques se maintiennent aussi grâce à une utilisation caricaturale des rituels romains ou catholiques orientaux. De leur côté, les mouvements à dominante évangélique, souvent animés par d’authentiques pasteurs ayant basculé dans le rôle de gourou, profitent toujours des libertés offertes par les structures protestantes officielles pour prospérer à leur lisière. Les groupes syncrétiques, quant à eux, résistent difficilement à la vague " nouvel âge " .

- Un engouement pour les sectes " modernes " affichant des prétentions en matière psychanalytique est indéniable.

Le courant " psychanalytique " occupe sans conteste dans la dynamique sectaire de ces dernières années la troisième place d’un podium déjà occupé par le " nouvel âge " et les " guérisseurs " . La difficulté de cerner avec précision ce courant explique que les données quantitatives le concernant ne traduisent que fort imparfaitement son influence.

Avec des fers de lance comme la Scientologie, ce courant apparaît aujourd’hui comme l’un des substituts privilégiés des doctrines religieuses traditionnelles. Il n’est que d’observer la prolifération d’officines proposant stages et séminaires de " développement personnel " .... financés parfois dans le cadre de la formation professionnelle.

Il y a certes plus de " clients " que d’ " adeptes " fidélisés, mais les cas de dérives sectaires se multiplient. Les dommages causés aux victimes sont particulièrement graves (ruine, démence, suicide...) car, dans ce type de secte, les techniques de manipulation mentale sont extrêmement perfectionnées.

- Le courant " ufologique " demeure restreint mais prospère.

Emmenés par le Mouvement Raëlien et Siderella, les " soucoupistes " font peu école. Leurs effectifs progressent moins que les tarifs des prestations proposées par les responsables. Ici encore, le pittoresque du discours cache souvent des concepts plus inquiétants comme la " géniocratie " (ou " gouvernement des élites " ) chez les Raëliens.


Source : Assemblée nationale. http://www.assemblee-nationale.fr

Rapports officiels

Rapports d’institutions nationales et internationales classés par thème.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.