Pour la première fois cette année, des contacts entre la MILS et le ministère de l’Agriculture et de la Forêt ont été établis à la demande de hauts fonctionnaires d’une direction et de l’inspection générale. Trois grandes préoccupations étaient exposées. La Mission était d’abord sollicitée pour avis mais également pour conduire une analyse sur d’éventuelles menaces sectaires pouvant peser sur des actions administratives menées au sein de ce Département ministériel.

Au-delà de ces premiers contacts, des relations ont pu s’établir par la suite avec d’autres directions.

Trois orientations d’action, en réponse aux demandes, ont été définies dans le but d’établir une relation de travail continue avec le ministère :

- la sensibilisation et la formation de fonctionnaires aux risques sectaires (action conduite au sein d’une direction spécialisée) ;
- l’aide à la détection et à l’analyse de risques, notamment dans les domaines de la recherche, de la labellisation des produits, de la défense d’intérêts économiques ;
- l’évaluation des menaces sectaires découlant de la diversification des modes de production et de commercialisation.

Enfin, il convient de signaler que la Direction de l’enseignement et de la recherche a rejoint le Groupe opérationnel de la Mission.