LEMONDE.FR | 03.12.02 | 09h18
MIS A JOUR LE 03.12.02 | 09h28
Attentats de Mombasa : sur la piste d’Al-Qaida

Un responsable américain a annoncé que le lanceur de missiles employé contre l’avion israélien pourrait être issu d’un lot utilisé par ce réseau terroriste lors d’un attentat contre un avion américain en Arabie saoudite.

Les soupçons qui pèsent sur la responsabilité d’Al-Qaida dans le double attentat de Mombasa se sont renforcés, lundi 2 décembre. Plusieurs sites en arabe ont en effet publié, lundi, un communiqué, dont l’authenticité n’a pu être vérifiée, dans lequel le réseau terroriste Al-Qaida revendique le double attentat anti-israélien de Mombasa (Kenya) commis le 28 novembre. "Avec la grâce de Dieu, (..) les combattants ont assené des coups et mené (..) deux opérations à Mombasa contre les intérêts juifs en tirant deux missiles contre un avion israélien et en détruisant un hôtel israélien", indique ce message attribué à Al-Qaida.

Le texte promet d’autres "opérations" contre "les juifs et les croisés". "Les frappes (des combattants) islamistes vont se poursuivre si Dieu le veut, et que le monde entier sache bien que la guerre des croisés contre l’islam et les musulmans est vouée à l’échec et ne réussira jamais comme le souhaitent les juifs et les croisés", ajoute le texte.

Un attentat-suicide à la voiture piégée perpétré jeudi matin dans un hôtel du district de Mombasa a tué 13 personnes (10 Kenyans et trois Israéliens), en plus de ses trois auteurs. Cinq minutes plus tôt, un avion charter israélien qui venait de décoller de l’aéroport de Mombasa avait évité deux missiles tirés grâce à un lance-missiles portable.

"Dans le même endroit où a été frappée la coalition judéo-croisée, il y a quatre ans, à Nairobi et Dar es-Salaam contre les ambassades des Etats-Unis, les combattants du réseau Al-Qaida, reviennent encore une fois pour assener un coup dur à cette coalition lâche, mais cette fois-ci contre les juifs", ajoute le communiqué publié. "Nous avons voulu passer ce message : ce que vous (Israéliens) pratiquez pour corrompre la terre et occuper nos lieux saints et ce que vous commettez comme acte de terrorisme contre nos familles en Palestine et le massacre des enfants, femmes et vieillards (..) ne passera pas sans qu’il y ait des opérations de la même ampleur", ajoute le texte.

Le 7 août 1998, deux attentats à la voiture piégée s’étaient produits presque simultanément contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam, le 7 août 1998, provoquant la mort de 224 personnes. En octobre 2001, un juge new-yorkais a condamné quatre membres d’Al-Qaida à la prison à vie pour avoir participé à ces attentats.

LISTE D’ACTIONS

Dans le message qui lui est attribué, Al-Qaida rappelle en détail la liste de ses actions depuis quelques années : l’attentat contre la frégate américaine USS Cole en octobre 2000, qui avait tué 17 soldats américains à Aden (Yémen), les attentats du 11 septembre 2001. "Avec la grâce de Dieu, nos combattants ont exécuté depuis le lancement de la campagne croisée contre l’Afghanistan les opérations suivantes : les opérations contre une synagogue juive en Tunisie (Djerba, 21 morts, le 11 avril), contre le pétrolier français Limburg (le 6 octobre), l’assassinat (le 8 octobre) d’un marine américain sur l’île koweïtienne de Faïlaka (...), ainsi que d’autres opérations en Afghanistan et dans le reste du monde", ajoute le texte. Le texte revendique également les attentats à Bali (Indonésie), le 12 octobre dernier, qui avaient fait plus de 190 morts.

Le texte exhorte aussi "les frères" africains, qui ont "souffert le martyre à cause du colonialisme, (...) à prendre l’exemple du double attentat de Mombasa et à transformer la terre en enfer sous les pieds des occupants (...) juifs et croisés" et appelle, dans le même but, "les musulmans dans les quatre coins du monde à s’unir et à mettre de côté leurs divergences".

LA PISTE D’AL-QAIDA

La piste d’Al-Qaida est donc de plus en plus crédible, a déclaré lundi un représentant américain, après la publication sur le Web du message revendiquant les attentats de Monbasa. S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, le représentant de l’administration américaine a par ailleurs expliqué que le lance-missiles retrouvé sur les lieux de l’attentat pourrait appartenir au même lot que celui qui avait été utilisé sans succès en mai contre un avion américain en Arabie saoudite : "Fondamentalement, le numéro de série (du lance-missiles) découvert sur la base aérienne Prince-Sultan en mai dernier est proche de celui qui a été utilisé au Kenya, ce qui suggère qu’il provient du même lot".

Un lien avait été établi entre le lance-missile anti-aérien de fabrication soviétique retrouvé sur la base proche de Riyad et l’organisation Al-Qaida, a insisté le représentant américain, ajoutant que les indices de l’implication du mouvement dans l’attentat de Mombassa étaient de plus en plus nombreux. Selon lui, le texte publié, signé par le "bureau politique de Qaida el Djihad", est considéré comme crédible bien qu’il reste à identifier.

Une mystérieuse "Armée de la Palestine" a également revendiqué les attaques de Mombasa via un communiqué faxé à un média libanais. Mais cette hypothèse, elle non plus, n’a pas été confirmée.

Avec AFP et Reuters

Liste des sources identifiées :
- Aucune.