AFP | 1er mars 2003 | 20h56
Un responsable d’Al-Qaïda arrêté au Pakistan

ISLAMABAD - Khalid Cheik Mohammed, l’un des responsables du réseau terroriste al-Qaïda les plus recherchés au Pakistan, et deux autres suspects ont été arrêtés samedi à Rawalpindi, près d’Islamabad, dans le nord-est du pays, a annoncé un responsable des services de sécurité pakistanais.

« Il s’agit d’une percée majeure dans la chasse aux membres d’Al-Qaïda qui se cachent au Pakistan », a déclaré ce responsable.

Le ministre pakistanais de l’Information, Sheikh Rashid, avait auparavant annoncé l’arrestation de trois hommes à Rawalpindi, mais sans donner leur identité et se contentant d’indiquer que l’un d’entre eux était soupçonné d’être un dirigeant du réseau al-Qaïda.

Les arrestations ont été effectuées conjointement par des agents de la police fédérale américaine (FBI) et des membres des services de sécurité pakistanais au domicile d’un militant d’un parti islamiste, selon des sources policières pakistanaises.

Les personnes interpellées « dormaient » et « aucune résistance n’a été opposée au cours de l’opération », selon l’une d’elles.

Deux des personnes arrêtées sont des étrangers d’origine arabe, a-t-elle ajouté, en précisant que « l’un d’entre eux figure sur la liste des personnes les plus recherchées du FBI ».

Selon un responsable de l’administration américaine cité le 5 juin dernier par le quotidien Los Angeles Times, Khalid Cheik Mohammed, serait le cerveau des attentats du 11 septembre 2001 contre les États-Unis.

« Nous pensons qu’il est probablement le dirigeant » de l’attaque du 11 septembre, avait déclaré ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Selon le responsable des services de sécurité pakistanais, Khalid Cheik Mohammed « pourrait connaître tout l’organigramme [d’al-Qaïda] de haut en bas ».

M. Mohammed a été remis aux autorités américaines et devrait être transféré hors du pays, a ajouté ce responsable.

« Il est fort probable qu’il soit originaire d’Oman et il pratique plusieurs langues étrangères. En plus de l’arabe, il parle couramment l’anglais, l’ourdou et le balouche ». Ces deux dernières langues sont parlées au Pakistan.

M. Mohammed figurait déjà sur la liste des 22 personnes les plus recherchées par le FBI pour avoir planifié la destruction par des attentats à la bombe d’une douzaine d’avions américains au-dessus du Pacifique en 1995.

Mais d’autres responsables également cités en juin par le Los Angeles Times avaient minimisé le rôle de M. Mohammed dans les attentats du 11 septembre. « Il est une des personnes qui auraient été derrière [les attentats]. Ce serait peut-être un peu fort de dire qu’il en est le cerveau », selon un responsable des services de renseignement cité par le Los Angeles Time.

Le réseau terroriste al-Qaïda est responsable des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. Le bilan de ces attentats est de 3 019 morts, chiffre qui n’inclut pas les 19 pirates de l’air.

Ces arrestations interviennent après une série de captures de membres supposés du réseau du terroriste Oussama Ben Laden au Pakistan.

Abou Zoubeida arrêté en mars 2002 et le Yéménite Ramzi ben Al-Shaiba interpellé en septembre 2002 figurent parmi les hommes-clés du réseau al-Qaïda.

Neuf Pakistanais avaient été arrêtés à Lahore (est) en décembre par le FBI et les forces de sécurité pakistanaises. Quatre d’entre eux avaient été relâchés plus tard mais les autres sont restés en détention.

Le 4 janvier, un Australien converti à l’Islam, Jack Thomas, avait été arrêté à Karachi (sud). Cet Australien, qui, selon les enquêteurs pakistanais, a entretenu des liens étroits avec des membres d’al-Qaïda infiltrés au Pakistan, est toujours interrogé au Pakistan.

Depuis la chute du régime des talibans en Afghanistan en novembre 2001, les autorités pakistanaises ont arrêté et remis aux autorités américaines quelque 430 personnes soupçonnées d’être des membres en fuite du réseau al-Qaïda.

Proposition d’exercice pour la classe :

En utilisant un moteur de recherche comme Google ou Altavista et en vous aidant de la liste ci-dessous, comptez combien Oussama Ben Laden a de « bras droits ».

- Khalid Cheik Mohammed, « l’un des responsables du réseau terroriste al-Qaïda et cerveau probable des attentats du 11 septembre » (AFP)
- Abou Zoubeida, « bras droit d’Oussama ben Laden » (France Télévisions), « lieutenant de Ben Laden » (Le Monde), « le bras droit du milliardaire saoudien » (Libération), « bras droit de ben Laden » (TF1)
- Ramzi ben Al-Shaiba, « coordinateur présumé des attentats du 11 septembre 2001 » (Le Monde)
- Ayman al-Zawahiri, « considéré comme le numéro deux du réseau terroriste al-Qaïda d’Oussama ben Laden » (AFP), « le bras droit d’Oussama ben Laden » (Reuters)
- Abdel Rahim al-Nachiri, « dirigeant d’Al-Qaïda dans le Golfe et la péninsule arabique [...] l’équivalent hiérarchique du général Tommy Franks, le commandant des forces américaines dans le Golfe » (AFP)
- Abou Hafs, « son bras droit » (Le Soir)
- Amin Al-Haq, « pédiatre de formation et considéré comme le bras droit de Ben Laden » (Le Monde)