Bonjour. Cette semaine j’ai accueilli le premier ministre Tony Blair à Camp David, où nous avons discuté des progrès accomplis dans la guerre pour désarmer l’Irak, mettre fin à la dictature et libérer le peuple irakien. Grâce à nos forces de combat, le régime qui naguère terrorisait tout l’Irak n’en contrôle plus qu’une petite partie. Les troupes des Etats-Unis et de la coalition ont poursuivi leur avancée régulière et se trouvent maintenant à moins de 50 miles de Bagdad.

Ces derniers jours, nous avons déminé les eaux et pris le contrôle d’une ville portuaire vitale, afin de permettre à l’aide humanitaire de commencer à affluer dans le pays. Nous avons sécurisé plus de 600 puits de pétrole et avons commencé à éteindre les quelques incendies allumés par l’ennemi. Nos efforts en vue de protéger cette richesse qui appartient au peuple irakien portent leurs fruits.

En outre, nous avons empêché le dictateur de lancer des missiles à partir de positions clés dans l’ouest de l’Irak. Nous combattons à présent les unités les plus désespérées de son armée. La lutte est féroce et nous n’en savons pas la durée, mais nous en connaissons l’issue : le régime irakien sera désarmé et renversé. L’Irak sera libre.

Au cours de la semaine écoulée, le monde a vu de ses yeux la nature cruelle d’un régime moribond. Dans les zones qu’il maîtrise toujours, ce régime poursuit son règne de terreur. Des prisonniers de guerre ont été brutalisés et exécutés. Les Irakiens qui refusent de se battre pour le régime se font assassiner. Une Irakienne a été pendue pour avoir salué des troupes de la coalition. Certains militaires irakiens ont fait mine de se rendre puis ont tiré sur des soldats de la coalition qui les abordaient sans malveillance.

Vu la nature de ce régime, nous nous attendons à de tels crimes de guerre mais nous ne les excuserons pas. Les criminels de guerre seront traqués sans pitié et jugés sévèrement.

Au cours de la semaine dernière, le monde a également pu voir la nature des jeunes hommes et femmes qui combattent pour nous. Ils font preuve de bonté et de respect envers le peuple irakien. Ils prennent des mesures extraordinaires pour épargner la vie des innocents. Nos forces s’emploient, à Safwan et à Oum Qasr, à livrer des vivres et de l’eau à des citoyens irakiens reconnaissants. Le contraste ne pourrait être plus saisissant entre le comportement honorable de notre force de libération et les actes criminels de l’ennemi.

Chaque atrocité confirme la justice et l’urgence de notre cause. Contre cet ennemi, nous n’accepterons d’autre issue que la victoire complète et finale. Pour atteindre cet objectif, nous devons assurer à nos services armés le soutien et les ressources dont ils ont besoin. J’ai présenté au Congrès une demande de rallonge budgétaire de 75 milliards de dollars destinée à assurer le ravitaillement en carburant des navires, des avions et des blindés et la fabrication de nouvelles munitions de haute technicité pour remplacer celles que nous avons utilisées dans cette guerre. Cette rallonge prévoit également des fonds pour aider à la reconstruction de l’Irak et à la protection de notre territoire en cette période d’alerte élevée. J’espère que le Congrès adoptera rapidement cette mesure essentielle.

Les soldats qui servent actuellement dans nos forces armées donnent le meilleur d’eux-mêmes à leur patrie. A nous de leur apporter notre plein appui alors qu’ils combattent pour la liberté d’un peuple opprimé, pour la sécurité des Etats-Unis et pour la paix dans le monde.

Merci de m’avoir écouté.