Réseau Voltaire

Les États-Unis s’appuient sur le Bahreïn pour créer un marché de libre-échange au Proche-Orient

+

Les États-Unis ont vanté, mercredi 18 juin 2003, le rôle pionnier joué par le Bahreïn dans le domaine des réformes économiques et de libre-échange dans la région. « Le Bahreïn est le leader régional en matière de réformes économiques et de libéralisation des échanges, et a entrepris un important programme de réformes économiques qui comprend la libéralisation du marché des télécommunications et une législation récente sur la transparence de l’approvisionnement gouvernemental et le droit du travail », affirme un communiqué du département d’État états-unien.
Ce communiqué a été publié juste avant la visite au Bahreïn du représentant états-unien pour le Commerce, Robert Zoellick, jeudi 19 juin. Celui-ci doit rencontrer les responsables politiques et économiques de l’émirat afin de discuter des réformes économiques et de la libéralisation des échanges. Il s’agit notamment de préparer l’ouverture de négociations en 2004 autour d’un accord de libre-échange entre les deux pays.
Robert Zoellick effectue actuellement une tournée au Proche-Orient jusqu’au 23 juin, afin d’essayer de développer le commerce régional et « la croissance économique ». Il doit également se rendre à une réunion informelle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en Égypte, et prononcer un discours sur au Forum de l’économie mondiale, en Jordanie.
« L’administration [états-unienne] est très engagée dans la recherche d’opportunités qui permettront de faire avancer le développement d’une zone de libre-échange au Proche-Orient pour 2003. La vision du président est claire. La libéralisation des échanges et une intégration économique accrue générera de la croissance, créera des opportunités et consacrera la sécurité dans tout le Proche-Orient », a-t-il déclaré. Cette proposition avait été formulée par le président Bush, le 9 mai 2003. Les États-Unis ont déjà un accord de libre-échange avec la Jordanie et Israël. Les prochains pays avec lesquels les États-Unis aimeraient pouvoir signer un tel accord sont le Maroc (avant la fin de l’année) et le Bahreïn.

« US praise for Bahrain reforms, Bahrain Tribune, 19 juin 2003.

Regards du Proche-Orient

Le monde vu du Proche-Orient. Tous les jours, le Réseau Voltaire a relevé les informations publiées dans la presse du Proche-Orient et les a résumé sous forme de dépêches sourcées (mai 2003-janvier 2004).

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.