Réseau Voltaire

Romain Migus

 
 
 
 
Interpol, les Farc et Chavez
L’ordinateur de Gauche et l’ordinateur de Droite
par Romain Migus
L'ordinateur de Gauche et l'ordinateur de Droite Caracas (Venezuela) | 17 mai 2008
Les agences de presse anglo-saxonne ont donné un large écho au directeur général d’Interpol qui aurait confirmé les liens secrets entre le président Hugo Chavez et les FARC. Or, observe Romain Migus, le rapport d’Interpol dit le contraire de ce que les agences de presse ont relayé : l’agence internationale de coopération policière a constaté que l’ordinateur d’un chef rebelle, saisi par l’armée colombienne, a été manipulé par elle en profondeur de sorte qu’il est impossible d’authentifier les documents qu’elle prétend y avoir trouvé. Étrange : au même moment, le témoin clé dans une autre affaire était extradé hors de Colombie avec les documents, authentifiés ceux-là, d’un autre ordinateur. Ils mettaient très gravement en cause le président colombien Alvaro Uribe.
 
 
 
 



Articles les plus populaires
Venezuela : conclusion d
Venezuela : conclusion d’une année déterminante
Élections locales après l’échec du référendum
 
Venezuela : une victoire au goût très amer
Venezuela : une victoire au goût très amer
Bilan des élections régionales et municipales
 
Le Bon, la Brute et le Truand
Le Bon, la Brute et le Truand
La couverture médiatique de la visite d’Alvaro Uribe en France
 
Opération « Juste Cause » au Venezuela ?
Opération « Juste Cause » au Venezuela ?
Le Journal « Le Monde » et la propagande de guerre états-unienne
 
Éléments d’analyse après le référendum au Venezuela
Les Vénézuéliens rejettent la réforme constitutionnelle