Réseau Voltaire

Edgar González Ruiz

Philosophe et journaliste d’investigation, spécialisé dans l’étude de la droite politique au Mexique en particulier et en Amérique latine en général. Il a publié divers ouvrages dont La Última Cruzada (2001) ; Los Abascal (2002) ; Cruces y Sombras (2006) ; El clero en armas (2007). En 2005, il a reçu le Prix José Martí et, en 2006, le Prix national de journalisme du Mexique. Il collabore à l’hebdomadaire Contralínea.

Société secrète
L’Opus Dei au Pérou
par Edgar González Ruiz
L'Opus Dei au Pérou Mexico (Mexique) | 3 janvier 2005
Berceau de la théologie de la libération, le Pérou a fait l’objet d’une reprise en main des grands propriétaires et de l’Église catholique -qui y bénéficie d’un concordat avantageux-, par le biais de l’Opus Dei, une congrégation partiellement secrète. L’un de ses prélats, Mgr Cipriani Thorne, impliqué dans les crimes de la dictature d’Alberto Fujimori, a été « créé » cardinal par Jean-Paul II. Il exige de ses fidèles l’obéissance aux autorités et refuse la communion aux élus favorables au droit à l’avortement. Mis en cause par les jésuites, il est accusé de faire chanter ses collègues évêques, d’avoir couvert des meurtres et commandité l’assassinat de son prédécesseur. Edgar González Ruiz relate le combat mortel que se livrent des princes de l’Église. À Lima, le sang ne tache pas la pourpre (...)
 
 
 
Le « cerveau » du président
Karl Rove, sa vie, ses basses œuvres
par Edgar González Ruiz
 
De New York à Mexico
Histoire criminelle de Rudy Giuliani
par Edgar González Ruiz
Histoire criminelle de Rudy Giuliani Mexico (Mexique) | 6 septembre 2004
L’ancien maire de New York, Rudolph Giuliani, s’est forgé une réputation d’efficacité dans la lutte contre la criminalité urbaine, au point de conseiller aujourd’hui des municipalités comme celle de Mexico. Mais en réalité, Giuliani n’a jamais combattu le crime. D’une certaine manière, il l’a même incarné en couvrant les bavures policières et en s’enrichissant sans cause. Son action visait en définitive à lutter contre les marginaux en recourrant à des subterfuges juridiques et à une violence quotidienne. Ainsi a-t-il arrêté et incarcéré les laveurs de pare-brise, non pas pour avoir importuné des automobilistes, mais pour récidive dans la traversée de la chaussée hors des clous ; ou encore a-t-il criminalisé les sans-abri en leur interdisant de dormir dans la rue.
 
États policiers
William Bratton, VRP de la « tolérance zéro »
par Edgar González Ruiz
 
 
 



Articles les plus populaires
Karl Rove, sa vie, ses basses œuvres
Karl Rove, sa vie, ses basses œuvres
Le « cerveau » du président
 
Histoire criminelle de Rudy Giuliani
Histoire criminelle de Rudy Giuliani
De New York à Mexico
 
L
L’Opus Dei au Pérou
Société secrète
 
L
L’extrême droite au pouvoir au Salvador
Millionnaires et escadrons de la mort
 
La Fondation Héritage et l
La Fondation Héritage et l’Amérique latine
De la théorie à la pratique