Réseau Voltaire
États

Haïti

 
 
 
 
Paris (France) | 28 février 2006
L’élection de René Préval en Haïti est un désaveu pour les médias occidentaux qui avaient présenté le renversement de Jean-Bertrand Aristide en février 2004 comme le fait d’une insurrection populaire contre un dictateur. Toutefois, cette remise en cause n’a pas poussé à une repentance massive des experts de l’époque. Alors que le renversement d’Aristide avait suscité une grande fièvre médiatique louant un « nouvel espoir démocratique » pour Haïti, l’élection de René Préval n’a pas suscité un tel engouement. Après s’être trompé, les analystes médiatiques préfèrent largement détourner le regard que d’admettre leur erreur tandis que les journalistes occidentaux continuent de dépeindre majoritairement Aristide comme un « despote ».
 
 
Entretien avec le président constitutionnel d’Haïti
Jean-Bertrand Aristide, un an après
par Claude Ribbe