Réseau Voltaire
10 décembre 2007
7 articles
 
Une étude longitudinale du patrimoine génétique d’habitants de la Suisse
SESAM ou les apprentis sorciers
par Armin Hofmann
Zurich (Suisse) | 10 décembre 2007
SESAM (Swiss Etiological Study of Adjustment and Mental Health), étude longitudinale portant sur plusieurs milliers de sujets, a pour but de collecter des données systématiques sur le patrimoine génétique d’habitants de la Suisse. L’étude porte sur des familles – nouveau-né, parents et grands-parents – chez lesquelles on va étudier les rapports entre le substrat génétique, les influences du milieu et les troubles psychiques. Les spécialistes émettent d’importantes réserves d’ordre éthique et juridique. Ils doutent de la valeur scientifique de la recherche et redoutent une mauvaise utilisation des données génétiques. Certains mettent en garde contre de nouvelles formes de contrôle de la population par le biais de l’eugénisme [ensemble des méthodes visant à améliorer le patrimoine génétique de groupes humains en limitant la reproduction des individus porteurs de caractères jugés défavorables]. Actuellement, l’étude en est au stade du recrutement de femmes enceintes à (...)
 
 
 
 
 
 
Articles les plus populaires
Quels facteurs influencent la stabilité psychique ?
Le rôle de l’attachement affectif
 
Un vivier de compétence à Ouagadougou
Génie sanitaire et en gestion de l’eau
 
La participation de l’Autriche à l’EUFOR est incompatible avec sa neutralité
Assistance militaire ou opération humanitaire ?
 
SESAM ou les apprentis sorciers
Une étude longitudinale du patrimoine génétique d’habitants de la Suisse
 
La « Muba » – microcosme du modèle à succès suisse
Les mémoires de Frédéric Walthard (Tome III)