Réseau Voltaire
Chercher
9 de septiembre de 2016〈=pl

Les États-uniens, prisonniers de leurs mensonges
11-Septembre : George Bush vous a-t-il dit la vérité ?
par Thierry Meyssan
11-Septembre : George Bush vous a-t-il dit la vérité ? Beyrouth (Liban) | 20 septembre 2009
Huit ans après les attentats du 11-Septembre, Thierry Meyssan —qui avait initié la contestation mondiale sur la validité de la version bushienne des événements— récapitule l’état du débat pour le nouveau magazine russe Odnako.
Le dissident français dénonce le « rideau de fer » hermétique qui sépare les peuples de l’OTAN du reste du monde. Soumis à un matraquage médiatique, ils ignorent tout des débats qui se développent hors de l’Occident et continuent de croire que la contestation du 11-Septembre est limitée à quelques associations activistes.
Thierry Meyssan s’interroge aussi sur la naïveté des Occidentaux qui croient à un scénario infantile de comics américain selon lequel une vingtaine de fanatiques aurait pu blesser au cœur le plus grand empire militaire du (...)
 
Documents déclassifiés
L’Opération Northwoods (1962)
5 novembre 2001
 
 
 
À qui profite le crime ?
Les liens financiers occultes des Bush et des Ben Laden
par Thierry Meyssan
007. Les liens financiers occultes des Bush et des Ben Laden 16 octobre 2001
Les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 et les personnes informées de leurs intentions pouvaient anticiper certaines retombées économiques de cette attaque. Dès lors, ils pouvaient engager des manœuvres spéculatives sur les compagnies aériennes propriétaires des avions détournés, sur les sociétés ayant leur siège social dans les tours jumelles du World Trade Center, et sur les assurances concernées. Ils pouvaient aussi anticiper une probable baisse générale de l’ensemble des valeurs cotées en Bourse. Pour ce faire, ils devaient spéculer à la baisse en achetant non pas des actions, mais des "puts", c’est-à-dire des "options de vente".
L’identification des initiés ne représente pas seulement un enjeu en matière de fraude boursière, mais surtout un moyen d’établir, directement ou indirectement, l’identité des auteurs des attentats et de leurs (...)
 
 
 
 
Roman photo d’actualité
11 septembre : « Je demande pardon »
11 septembre : « Je demande pardon » 12 septembre 2008
Il n’a fallu que trois jours à Jean-Marie Bigard pour « demander pardon » d’avoir remis en question la version officielle du 11 septembre et fait référence au documentaire Loose Change et au livre L’Effroyable imposture. Face aux violentes réactions de plusieurs éditorialistes et responsables politiques, l’humoriste a répondu par un court communiqué : « Je demande pardon à tout le monde pour les propos que j’ai tenus. Je ne parlerai plus jamais des événements du 11 septembre. Je n’émettrai plus jamais de doutes. J’ai été traité de révisionniste, ce que je ne suis évidemment pas. » Pourtant, du Japon à l’Italie en passant par les États-Unis, le Canada et le Venezuela, les mêmes propos ont été tenus par des parlementaires et des présidents. Doivent-ils aussi demander pardon ? C’est l’objet de ce roman (...)
 
Nouvelle vidéo officielle
L’avion magique du Pentagone : épisode 2
par Pierre-Henri Bunel
 
 
 
La torture comme source de renseignement
Abou Zoubeida, la « balance d’Al-Qaida »
par Kevin Ryan
Abou Zoubeida, la « balance d'Al-Qaida » Washington D. C. (États-Unis) | 17 janvier 2013
Toujours emprisonné à Guantánamo Bay, Abou Zoubeida est la principale source de renseignement occidental sur Al-Qaida. Il a donné sous la torture le nom d’autres responsables de l’organisation terroriste qui ont été arrêtés à leur tour et ont fourni les autres informations dont disposent les autorités états-uniennes. Bref, ce que les autorités US disent savoir sur Al-Qaida, elles le doivent d’abord à cette source. Problème : il est aujourd’hui admis qu’Abou Zoubeida n’a jamais été membre d’Al-Qaida et que ses aveux obtenus sous la torture n’étaient qu’un moyen pour lui d’abréger ses souffrances. L’essentiel de ce que le contre-espionnage US déclare savoir d’Al-Qaida est sorti de son imagination fertile. Et tout est faux.
 
 
 
 
 
 
 
 
41 anciens responsables états-uniens de l'anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre 9 juin 2009
Plus de 40 citoyens états-uniens ayant travaillé pour différents services de Renseignement et de Contre-terrorisme ont sévèrement critiqué le compte-rendu officiel du 11-Septembre ; la plupart d’entre eux demandent une nouvelle enquête. Il est scandaleux que la majorité des États-uniens [et des populations des pays de l’OTAN] soient maintenus dans l’ignorance totale de leurs déclarations publiques, conséquence immédiate du refus des organismes de la presse comme des médias de masse de traiter cette question d’une extrême importance. La crédibilité de ces personnes et leur loyauté envers leur pays ne peuvent être mises en doute, ce que démontre les années de service passées à collecter et analyser l’information, à planifier, et à effectuer des opérations cruciales pour la sécurité nationale des États-Unis.
Ces 41 personnes ont travaillé pour le Département d’État, l’Agence de la sécurité nationale (NSA), l’Agence centrale de Renseignement (CIA), le Bureau fédéral d’investigation (FBI), l’Administration fédérale (...)
 
 
 
L’US Army échoue à élaborer une simulation crédible de l’attentat du Pentagone
Scientifiquement impossible
Scientifiquement impossible Paris (France) | 6 décembre 2002
L’US Army et la National Science Foundation ont financé une simulation en trois dimensions de l’attentat survenu au Pentagone le 11 septembre 2001.
Des chercheurs d’une équipe pluridisciplinaire de l’université d’État de Purdue (Indiana) ont produit une séquence 3D dont l’apparent réalisme pallie à l’absence d’images vidéos authentiques de l’événement. Ce résultat a été largement médiatisé, à l’occasion du 1er anniversaire de l’attaque, et interprété par des médias complaisants comme prouvant l’inanité de la polémique que nous avons soulevé sur les modalités de l’attentat.
Malheurement, après six mois de recherches et malgré l’importance des moyens techniques et humains mobilisés, les scientifiques de Purdue n’ont pas été en mesure d’établir un scénario à la fois conforme à la version officielle et compatible avec les éléments matériels. Incapables d’expliquer comment le prétendu avion avait pu ne frapper que le rez-de-chaussée et le premier étage, ils ont postulé qu’il volait au raz du sol bien que n’ayant pas (...)
 
 
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
115 mensonges sur les attentats du 11 septembre
115 mensonges sur les attentats du 11 septembre
Le rapport de la « commission d’enquête » présidentielle passé au crible
 
L
L’avion magique du Pentagone : épisode 2
Nouvelle vidéo officielle
 
« Objectif Pentagone »
Animation Flash
 
Scientifiquement impossible
Scientifiquement impossible
L’US Army échoue à élaborer une simulation crédible de l’attentat du Pentagone
 
Rumsfeld connaissait à l
Rumsfeld connaissait à l’avance les plans du 11 septembre
L’acte fondateur du régime Bush
 
Qui a commandité les attentats du 11 septembre ?
Qui a commandité les attentats du 11 septembre ?
Conférence sous les auspices de la Ligue arabe
 
11-Septembre : George Bush vous a-t-il dit la vérité ?
11-Septembre : George Bush vous a-t-il dit la vérité ?
Les États-uniens, prisonniers de leurs mensonges