Réseau Voltaire

Mardi 21 juin : manifestations monstres en Syrie

+

Plusieurs millions de Syriens sont descendus dans les rues à travers tout le pays, mardi 21 juin 2011. Les foules étaient particulièrement denses et imposantes à Damas, Alep, Tartous et Homs.

Ils entendent apporter leur soutien au processus de réforme, annoncé la veille par le président Bachar el-Assad lors d’un discours à l’université de Damas.

L’ampleur de ces manifestations, probablement jamais atteint dans l’histoire de la Syrie, montre le soutien populaire massif du « régime » tant décrié par les médias et les responsables politiques occidentaux.

À titre de comparaison, au plus fort des manifestations anti-gouvernementales des trois derniers mois, les protestataires cumulés dans l’ensemble du pays étaient entre 150 000 et 200 000.

Les Syriens, qui vivent dans leur pays et dont les enfants servent sous les drapeaux, ne croient pas aux intox des chaînes satellitaires selon lesquelles ils seraient écrasés sous le joug d’une dictature où la police torturerait les enfants, et où l’armée bombarderait les villages. Ils sont au contraires certains que leur pays est la proie d’une entreprise de déstabilisation par des groupes armées commandés de l’étranger, prélude à une possible agression de l’OTAN.

Selon vous, qui dit vrai : le Peuple syrien ou les médias occidentaux ?

Damas

Daraa

Lattaquié

Swayda

Tartous

Homs

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.