Réseau Voltaire

« Aux Etats d’assumer leurs responsabilités »

+

José Manuel Barroso a eu raison de repousser le vote concernant sa commission. Bien que nous ayons connu une crise, cette situation montre que le processus démocratique européen fonctionne. Il revient aux gouvernements des Etats membres dont les commissaires désignés ont été mis en cause par le Parlement européen d’assumer leurs responsabilités pour permettre à M. Barroso de trouver une réponse adéquate le plus rapidement possible.
Le traité constitutionnel comporte des avancées qui sautent aux yeux : la mise en place d’un ministre des Affaires étrangères, la réarticulation de l’échafaudage institutionnel pour le rendre plus efficace, l’accroissement des pouvoirs du Parlement européen, le passage à la majorité qualifiée dans certains domaines et la reprise d’une bonne partie des traités antérieurs. D’autres avancées sont plus discrètes comme celles permettant, à terme, de multiplier le nombre de sujets donnant lieu à des votes à la majorité qualifiée. Bien sûr, ce texte ne correspond pas à mon idéal européen. Mais je me refuse à établir ce genre de comparaison. Il s’agit d’un compromis honorable, sinon parfait, entre les exigences de 25 pays.
En 1997, j’étais contre la candidature turque, aujourd’hui je suis pour mais ce n’est pas moi qui ai changé, c’est la Turquie. A l’époque, j’avais dit : "Un pays qui pratique la torture n’a pas sa place à la table de l’Europe.", aujourd’hui, je ne peux que constater les évolutions et les réformes courageuses mises en place par le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Je pense que les conditions pour entamer les négociations le 6 octobre sont remplies. Je pense que les prochains élargissements seront tous plus difficiles que ceux que nous avons connus dans le passé et il est possible que la Turquie ou l’Union européenne estime que finalement, son adhésion n’est pas souhaitable. De la même façon, avec les pays candidats qui suivront, il faudra des négociations renforcées, car les obligations morales et historiques seront moindres qu’avec les pays de l’Europe de l’Est.
Idéalement, il faudrait que l’Union à 25, 28 ou 30 marche d’un même pas. Mais je doute qu’elle y parvienne. C’est pourquoi j’attache une grande importance au mécanisme des coopérations renforcées contenu dans le traité constitutionnel. L’Eurogroupe est une forme de coopération renforcée qui ne dit pas son nom, il peut avoir un rôle moteur.

Source
Le Figaro (France)
Diffusion 350 000 exemplaires. Propriété de la Socpresse (anciennement créée par Robert Hersant, aujourd’hui détenue par l’avionneur Serge Dassault). Le quotidien de référence de la droite française.

« Aux Etats d’assumer leurs responsabilités », par Jean-Claude Juncker, Le Figaro, 29 octobre 2004. Ce texte est adapté d’une interview.

Jean-Claude Juncker

Jean-Claude Juncker Ministre des Finances luxembourgeois (1989-2009). Président de l’Eurogroupe (2005-13). Premier ministre du Luxembourg (1995-2013). Président de la Commission européenne (depuis 2014).

 
Vers une Europe meilleure
Vers une Europe meilleure
Discours sur l’état de l’Union 2016
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.