Réseau Voltaire

Echec du programme des « rebelles syriens modérés »

+

Lors de son discours de West Point, le 28 mai 2014, le président Obama revenait sur sa stratégie antérieure pour adopter celle du président George W. Bush de « guerre globale au terrorisme ». Après avoir annoncé que la Russie n’était pas une menace militaire, il déclarait la création d’un Fonds de lutte anti-terroriste doté d’un budget annuel de 5 milliards de dollars.

Le 26 juin 2014, il annonçait que 500 millions attribués à ce Fonds seraient utilisés pour former 5 400 rebelles syriens modérés par an. Peu après, il était précisé que ces nouveaux soldats seraient utilisés contre Daesh et non pas contre la république arabe syrienne.

Un an plus tard, sur 6 000 volontaires, 4 500 ont été écartés en raison de leur appartenance à des groupes terroriste (principalement al-Qaïda), 1 500 sont en cours d’examen, moins de 100 sont en formation, et aucun n’a terminé son cursus [1]

[1] “US program to train Syrian rebels losing ground”, Robert Burns, Associated Press, June 29, 2015.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.