Réseau Voltaire

Frictions entre le Pentagone et son allié turc

+

De nombreux incidents ont émaillé les relations entre les armées états-uniennes et turques au cours des derniers jours.

La Turquie a mené des bombardements en territoire irakien contre des installations du PKK (Kurdes de Turquie) alors que les États-Unis forment des pehmergas (Kurdes d’Irak) dans les mêmes zones.

Selon Fox News, l’officier de liaison de l’Armée turque aurait informé le CAOC (Combined Air and Space Operations Center) 10 minutes avant le début de l’opération, exigeant le retrait immédiat des aéronefs états-uniens. Elle aurait alors bombardé ses objectifs au risque de tuer des alliés, voire du personnel, du Pentagone [1].

Par ailleurs, selon un officier états-unien cité par la chaîne, la Turquie ne chercherait pas simplement à prévenir la création d’un État kurde en Syrie comme elle le laisse entendre, mais avant tout à prévenir le commerce de pétrole par le PKK-YPG vers la Méditerranée.

Le porte-parole du secrétariat d’État, Mark Toner, a confirmé au quotidien kurde Rudaw que Washington avait interdit à Ankara de frapper les Kurdes du YPG en Syrie [2].

Sachant que Washington a exclu la possibilité de porter atteinte à l’intégrité territoriale de la Syrie, cette décision pourrait s’expliquer par la volonté états-unienne de donner accès au PKK-YPG à une source de financement.

[1] “Turkey’s strikes on Kurds could drag US into new front, military sources fear”, Lucas Tomlinson & Jennifer Griffin, Fox News, August 10, 2015.

[2] “State Dept : US will not allow Turkey to attack PYD in Syria”, Rudaw, August 12, 2015.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

La Chine dresse la table de l'ordre financier mondial
Sommet de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures
La Chine dresse la table de l’ordre financier mondial
par Ariel Noyola Rodríguez
Le crépuscule de l'Otan
Le crépuscule de l’Otan
par Thierry Meyssan
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
par François Hollande, Réseau Voltaire
 
Le pacte d'acier Otan-UE
« L’art de la guerre »
Le pacte d’acier Otan-UE
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Déclaration commune OTAN-UE
Déclaration commune OTAN-UE
par Donald Tusk,Jean-Claude Juncker,Jens Stoltenberg, Réseau Voltaire