Réseau Voltaire

La Russie brouille les commandes du porte-avions Ronald Reagan et de la 7ème flotte

+

Le 27 octobre 2015, un Tupolev 142 a multiplié des approches du porte-avions USS Ronald Reagan qui effectuait avec la 7ème flotte et la marine sud-coréenne des manœuvres à l’Est de la péninsule.

Depuis avril 2014, l’aviation russe a engagé plusieurs actions pour tester son système de brouillage des communications et des commandes de l’Otan [1].

Cette fois-ci, la marine états-unienne a fait décoller plusieurs de ses avions avant que l’aéronef russe ne brouille les communications et commandes US, de sorte qu’ils ont finalement pu éloigner l’intrus. Cependant, le Tupolev s’est approché à 500 pieds du porte-avions sans que ni celui-ci, ni la 7ème flotte, puissent réagir, attestant que la Russie est capable de détruire un navire amiral de l’Otan.

Le système russe de brouillage des communications et des commandes de l’Otan est actuellement testé en situation de guerre en Syrie où il couvre un rayon de 300 kilomètres autour de Lattaquié —zone échappant désormais à la surveillance de l’Alliance atlantique—. Il est également déployé sur une partie de la mer Noire et à Kaliningrad.

[1] « Qu’est-ce qui a tant effrayé l’USS Donald Cook en Mer Noire ? », Réseau Voltaire, 14 septembre 2014.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.